Dans l'actualité récente

PSG : Les grandes ambitions de Grzegorz Krychowiak !

Voir le site Téléfoot

Pologne - Krychowiak : 'Je suis content pour Rami'
Par Rafik YOUCEF|Ecrit pour TF1|2016-07-15T13:41:40.202Z, mis à jour 2016-07-15T13:42:30.029Z

Le nouveau milieu de terrain du PSG, Grzegorz Krychowiak s’est confié au média polonais Przeglad Sportowy. L’ancien du Stade de Reims a affiché ses ambitions.

Dans un entretien accordé à Przeglad Sportowy, la nouvelle recrue du Paris Saint-Germain, Grzegorz Krychowiak a justifié son choix de rejoindre la capitale française. Le Polonais s’est également montré ambitieux. Objectif : Ligue des Champions. 


« Venir à Paris est une garantie de trophées » 


Le 3 juillet dernier, Grzegorz Krychowiak a rejoint le PSG contre 25M€ en provenance du FC Séville. Le natif de Gryfice a signé un contrat de cinq ans. Ce vendredi, le protégé de Unai Emery a expliqué son choix : « Rejoindre le PSG était une décision purement sportive. Paris est une très belle ville mais je viens avant tout pour jouer au football. Venir à Paris est une garantie de trophées et le club va me permettre de me battre pour des objectifs très élevés. Le club répond à toutes mes exigences ». 


« Je pense que je peux apprendre quelque chose » 


En rejoignant un club comme Paris, le nouveau numéro 23 parisien a franchi un cap. Il en est conscient : « Je vais changer d’environnement. Je vais m’entraîner tous les jours avec certains des meilleurs joueurs au monde. Je pense que je peux apprendre quelque chose. Ce sera certainement aussi de travailler sur les attaques placées, puisque le PSG domine à 80 % les matches qu’il dispute » 


« Mon objectif numéro un est la Ligue des Champions »


Concernant ses objectifs, ils sont (bien évidemment) élevés. « Mon objectif numéro un est la Ligue des Champions. Tel est aussi le principal objectif du club. Chaque joueur doit donner 120% de soi-même pour gagner la compétition. Je veux tout gagner avec le PSG. Je sais que c’est possible. » a conclu Grzegorz Krychowiak. Le Polonais sait, désormais, ce qu’il lui reste à faire…