PSG : Gregory Van der Wiel s’en prend à un adolescent en pleine rue

Voir le site Téléfoot

Gregory Van der Wiel   PSG
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-02-26T13:35:55.095Z, mis à jour 2016-02-26T15:58:14.131Z

Après l’affaire Serge Aurier, le Paris Saint-Germain pourrait bien avoir un autre cas à gérer. Gregory Van der Wiel a été aperçu jeudi dans les rues de Paris en train de mettre un coup de pression à un adolescent.

Le PSG connait quelques problèmes avec ses latéraux droits cette saison. Si les joueurs semblent avoir pardonné Serge Aurier, le club pourrait ouvrir une enquête sur Gregory Van der Wiel. Le Néerlandais s’est distingué d’une bien triste façon dans les rues de Paris.

« Allez l’OM »

Depuis l’arrivée de QSI au Paris Saint-Germain, les joueurs du club sont quasiment systématiquement arrêtés dans la rue pour répondre aux sollicitations de leurs supporteurs. Parfois, ils tombent aussi sur des petits trublions qui n’hésitent pas à les chambrer. Gregory Van der Wiel en a fait les frais cette semaine. Alors qu’il se promenait dans la rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris, il s’est fait interpeller par un groupe d’adolescents. Un jeune lui a alors lancé un « Allez l’OM. » Passablement énervé, le Néerlandais s’est approché de lui et lui a mis un coup de pression.

Ne préférant pas faire plus d’histoires, Gregory Van der Wiel a regagné sa voiture sous les rires des adolescents. Il aurait également adressé un doigt d’honneur au jeune trublion. La vidéo a été postée jeudi par le compte Twitter Paris No Limit.

« Il y a même eu des menaces »

Après la diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux, l’adolescent de 15 ans a été la victime de commentaires néfastes. Sa mère est entrée en contact avec le PSG pour l’expliquer, rapporte 20 Minutes : « Il y a même eu des menaces, ça a pris des proportions bien trop importantes. Mon fils a été dépassé. »

Le PSG va enquêter

Soucieux de son image, le PSG va demander des explications à Gregory Van der Wiel. Après les affaires Aurier et Ongenda, le club de la capitale ne prendrait plus aucune affaire à la légère. Le latéral droit pourrait s’en tirer avec une petite remontrance.