PSG - Hoarau : " Ma dernière saison à Paris "

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Gwendoline NATALI|Ecrit pour TF1|2012-09-26T09:28:00.000Z, mis à jour 2012-09-26T09:31:44.000Z

Interrogé par RMC, le joueur du PSG s'est confié sur sa situation. Malgré un temps de jeu quasi inexistant, Guillaume Hoarau s'estime heureux d'évoluer à Paris mais n'exclut pas un départ.

Alors qu'il avait inscrit cinq buts la saison passée, Guillaume Hoarau n'a pas eu le temps de faire ses preuves en ce début de championnat. Malgré cette période compliquée, l'attaquant du PSG reste positif.

Cantonné au banc
Guillaume Hoarau s'est exprimé, mardi soir au micro de RMC, sur sa situation de remplaçant : « Ce n'est pas évident de s'entraîner et de voir qu'on n'est pas dans le groupe le week-end » a-t'il avoué. Et pour cause, celui qui entame sa cinquième saison avec le PSG n'a joué qu'une seule minute en ce début de championnat (face à Ajaccio). Son statut de doublure d'Ibrahimovic le fait réfléchir. A 28 ans, Hoarau songe de plus en plus au départ : « Pour l'instant, je suis en fin de contrat donc quand il se termine, il se termine. Après, ce qu'il peut se passer d'ici là, on verra. [...] Mais je pense que c'est ma dernière année à Paris ».

Le modèle Ibrahimovic
Pour autant, Guillaume Hoarau ne ressent aucune amertume, au contraire. Le Réunionnais avoue être en admiration devant son nouveau coéquipier du PSG Zlatan Ibrahimovic. « Devant, aujourd'hui, on a un monstre. Moi je suis fan de pouvoir m'entraîner à côté de lui. Il m'impressionne ». Une sorte de modèle qui le tire vers le haut : « Le fait de voir Zlatan tous les jours permet d'apprendre. Ça te remet à ta place, on se dit maintenant il faut bosser. »

Nouvelle dimension du PSG
Plus généralement, Guillaume Hoarau est enthousiasmé par le nouveau PSG. « On est passé dans une sphère où le mot ''professionnel'' a pris toute son ampleur. On est vraiment dans notre bulle pour bosser dur et progresser ». Convaincu par cette équipe, le grand attaquant prend son mal en patience avec philosophie : « Je suis très heureux où je suis, parce que tout le monde veut venir à Paris. C'est le club où tout le monde veut être, le projet est vraiment fort. Paris version 2013 ça peut faire mal. »

Le PSG affronte samedi à 17h30 Sochaux. L'occasion peut-être pour Hoarau de retrouver du temps jeu. En effet, à quatre jours du match en Ligue des Champions à Porto (mercredi 4 octobre, 20h45), il n'est pas impossible que Carlo Ancelotti laisse certains cadres au repos.