Dans l'actualité récente

PSG : Ibrahimovic a chassé la crise

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2012-11-26T10:01:00.000Z, mis à jour 2012-11-26T10:05:45.000Z

La fameuse crise du mois de novembre est-elle déjà finie au PSG ? C'est la réponse que Téléfoot se pose. Zlatan Ibrahimovic semble avoir chassé à lui seul les doutes parisiens.

Avant le match de Kiev en Ligue des champions mercredi dernier, les ex du Calcio se sont réunis. Objectif : être les fers de lance de la révolte parisienne. Et parmi ces joueurs, un certain Zlatan Ibrahimovic.

Un statut pleinement assumé
Le PSG dispose cette année d'un joueur de la trempe de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. C'est Leonardo qui le déclarait après la victoire à Kiev (0-2) en Ligue des champions mercredi dernier. Le directeur sportif parlait évidemment de Zlatan Ibrahimovic, passeur décisif sur le premier but d'Ezequiel Lavezzi. Surtout, le géant suédois prouve sur le terrain depuis son arrivée à Paris qu'il a les épaules assez larges pour endosser ce costume. Il avait déjà délivré les quatre passes décisives lors de la victoire 4-0 contre Zagreb.

Zlatan plane sur la L1
Dans le championnat domestique, Zlatan Ibrahimovic se montre tout aussi à l'aise. Sans lui, le PSG a concédé le nul à Montpellier (1-1) et s'est incliné contre Rennes (1-2). La star de la Ligue 1 a signé son retour en battant Troyes samedi dernier presqu'à lui seul. 4-0, avec deux passes décisives et deux buts de Zlatan. Difficile de faire mieux !

Ibra-dépendance ? Evidemment !
Depuis le retour de Zlatan Ibrahimovic, ce PSG qui paraissait en crise gagne à nouveau. Deux matches, deux victoires, aucun but encaissé, six buts marqués. Et l'attaquant suédois est impliqué sur cinq de ces six réalisations (trois passes décisives, deux buts). L'équipe parisienne est clairement dépendante de la présence de sa star. Comment pourrait-il en être autrement ?

Le redressement du PSG, entamé avec le retour de Zlatan Ibrahimovic, demande confirmation mardi soir en quart de finale de la Coupe de la Ligue, à Saint-Etienne.