Dans l'actualité récente

PSG - Ibrahimovic : "Cavani devra s'adapter"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-07-25T13:15:00.000Z, mis à jour 2013-07-25T16:04:26.000Z

Dans un entretien accordé à L'Equipe mercredi, Zlatan Ibrahimovic a bien évidement évoqué son association avec Edinson Cavani. Le Suédois n'a pas de doute sur leur entente mais prévient que c'est au Matador de s'adapter.

Tout heureux de préparer la saison du Paris Saint-Germain dans son pays, le Suédois a évoqué, dans une interview accordée au quotidien L'Equipe, la préparation de la formation parisienne. Il a également été question de son nouveau coéquipier, Edinson Cavani ainsi que de son entraîneur Laurent Blanc.

Laurent Blanc est le boss
Beaucoup pensaient que Laurent Blanc n'aurait pas le charisme suffisant pour gérer les égos du vestiaire parisien. Mais pour le moment, le nouvel entraîneur parisien a le respect de ses joueurs. « C'est à lui de voir comment il veut qu'on joue. C'est le coach. C'est le boss. Petit à petit, à chaque entraînement, les choses vont se peaufiner tactiquement », a déclaré Zlatan Ibrahimovic à L'Equipe. Une bonne nouvelle pour le Président.

Quel dispositif ?
Questionné sur le schéma dans lequel évoluera le PSG et surtout, sur son association avec Cavani, le géant suédois a indiqué qu'il ne s'inquiétait pas de cela. « Pour l'instant, je n'ai jamais joué avec ce gars (Cavani), on a toujours évolué dans des clubs différents. Dans ma carrière, il a souvent été dit que je ne pourrais pas jouer avec tel ou tel attaquant et, finalement, les choses se sont souvent bien passées ».

A Cavani de s'adapter
Si les joueurs du PSG feront des efforts pour accueillir l'Uruguayen, Zlatan estime que c'est au nouvel arrivant de s'adapter. « De son côté, il devra s'adapter à son nouvel environnement. C'est normal. A chaque fois que je suis arrivé dans un club, j'ai dû m'adapter aux joueurs déjà en place, à l'entraîneur, au public, à la ville. Une recrue doit toujours adapter son jeu à la façon dont joue sa nouvelle équipe ».

El Matador sait désormais ce qu'il lui reste à faire pour être adopté par le vestiaire parisien. Pour le public, cela semble déjà gagné.