Dans l'actualité récente

PSG : L'UEFA surveille de près le club parisien

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Gwendoline NATALI|Ecrit pour TF1|2013-02-04T17:01:00.000Z, mis à jour 2013-02-04T17:34:59.000Z

Lors de la présentation de son dernier rapport, l'UEFA a tenu à mettre en garde le PSG concernant le fair-play financier. Le secrétaire général, Gianni Infantino, a d'ailleurs prévenu qu'aucun cadeau ne sera fait au club de la capitale.

Ibrahimovic, Lucas Moura et dernièrement David Beckham : le PSG version qatarie ne cesse d'attirer de grands joueurs dans la capitale. Problème, l'UEFA regarde d'un très mauvais œil toutes ces onéreuses transactions.

« Le PSG devra respecter le fair-play financier »
Lors de la saison 2014-2015, l'UEFA lancera officiellement le fair-play financier. Un test grandeur nature a été réalisé ces derniers mois. Quarante-six clubs dont le PSG ne répondraient pas aux nouveaux critères de ce FFP. Mais Gianni Infantino, secrétaire générale de l'UEFA met déjà en garde le club francilien : « Comme tous les autres clubs, le PSG sait qu'il devra respecter le fair-play financier. Il faudra donc que ses dirigeants démontrent que leurs frais sont couverts par leurs revenus, au-delà du montant de déficit autorisé ». Ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui du PSG.

« Contrôler la juste valeur du partenariat »
Mais pour y remédier le club de la capitale a trouvé la parade. Les dirigeants du PSG ont en effet signé un contrat de sponsoring avec Qatar Tourism Authority. Cet accord hors-norme rapporterait entre 100 et 200 millions d'euros aux Parisiens. De quoi attiser les soupçons du côté de l'UEFA : « En ce qui concerne le contrat de sponsoring du PSG, il est important de se poser la question de la juste valeur de ce partenariat. Des expertises et des comparaisons avec les montants perçus par d'autres clubs permettront de déterminer si la valeur du contrat est correcte par rapport aux lois du marché » a expliqué Gianni Infantino.

« Présenter des comptes corrects »
Conscients de la situation, les dirigeants du PSG ont également tenté un coup de poker avec le salaire de Beckham reversé à une association. Mais là encore, l'UEFA veille au grain. Gianni Infantino est formelle : les Parisiens ne pourront pas triché sur le salaire de l'Anglais. « C'est une bonne chose qu'un montant important soit donné à une œuvre de charité. Mais le salaire d'un joueur, qu'elle que soit la destination qu'il veut lui donner, doit toujours figurer sur les comptes du club. Le PSG devra donc présenter des comptes corrects ».

Prochain match du PSG, vendredi (20h30). Les Parisiens affronteront Bastia, actuellement treizième de Ligue 1.