PSG : Laurent Blanc prolongé si l’équipe atteint les demi-finales de Ligue des Champions

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-09-30T10:12:36.839Z, mis à jour 2015-09-30T10:17:13.644Z

Après deux saisons de bons et loyaux services, l’aventure de Laurent Blanc au Paris-Saint Germain pourrait prendre fin à l’issue de l’exercice 2015-2016. S’il veut être prolongé, le Président doit atteindre les demi-finales de la Ligue des Champions.

Ce mercredi, Le Parisien révèle une information cruciale quant à l’avenir de Laurent Blanc au Paris-Saint Germain. En fin de contrat à l’issue de la saison, il pourrait définitivement quitter le club de la capitale, à moins d’atteindre les demi-finales de la Ligue des Champions. L’entraîneur est prévenu.

Le dernier carré ou la porte

Depuis que Nasser Al-Khelaïfi a pris la direction du PSG en 2011, le club rêve de remporter la Ligue des Champions. A trois reprises, Paris a échoué au stade des quarts de finale. Pas question que ce scénario se reproduise cette année. Alors que le contrat de Laurent Blanc arrive à expiration en juin 2016, il ne sera renouvelé que si le Paris-Saint Germain atteint le dernier carré de la C1, révèle Le Parisien.



Blanc, roi en France, pas en Europe

Depuis qu’il est l’entraîneur du PSG, le bilan de Laurent Blanc est honorable en France. Il a remporté la Ligue 1 en 2014 et 2015, la Coupe de France en 2015, deux Coupes de la Ligue et trois Trophées des Champions. Le Cévenol tourne à une moyenne de 2,31 points par match, et a remporté 87 de ses 124 matches à la tête de l’équipe, pour 25 nuls et 12 défaites. Le dernier revers du PSG remonte au 21 avril 2015. C’était contre le FC Barcelone, en quarts de finale de la Ligue des Champions, 2-0.

Sur la scène européenne, c’est tout de suite plus compliqué. Tout comme Carlo Ancelotti avant lui, il a buté au stade des quarts de finale, par deux fois. La saison dernière, l’exploit contre Chelsea en huitièmes de finale lui a offert un sursis, mais les dirigeants du club francilien semblent formels cette saison. Paris doit passer ce fameux cap.  Laurent Blanc est-il vraiment l'homme de la situation ?

« Je trouve ça injuste »

En marge de son match contre le Shakhtar Donetsk, Laurent Blanc a regretté cette décision, en conférence de presse : « Quand on se fixe des objectifs, on ne peut pas prendre en compte que la Ligue des champions. Elle occupe une très grande place dans l'objectif du club, mais on ne peut pas être jugé qu'à travers cette compétition. Donc je trouve ça injuste, car on a l'impression que les autres compétitions ne sont pas intéressantes ou trop faciles à gagner. Même si je comprends que la Ligue des champions est le Graal pour tout le monde. »