Dans l'actualité récente

PSG-Lens : Les Sang et Or c'est fait, place aux Blues !

Voir le site Téléfoot

error
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-03-07T18:54:00.000Z, mis à jour 2015-03-08T12:04:20.000Z

Le Paris Saint-Germain a bien négocié son dernier match avant Chelsea en Ligue des champions. Le club de la capitale a facilement dominé à domicile Lens ce samedi lors de la 28ème journée (4-1) et prend provisoirement les commandes de la Ligue 1.

Le double champion de France a pris la tête du championnat et attend un faux pas de Lyon, en déplacement à Montpellier dimanche soir (21 heures) pour s’installer pour la première fois cette saison tout en haut du tableau.

Ibra répond présent

De retour après deux matches de suspension purgés contre Monaco, à la fois en Ligue 1 et en Coupe de France, Zlatan Ibrahimovic était titularisé à la pointe de l’attaque par l’entraîneur Laurent Blanc. Le Suédois a délivré une belle prestation et montré à ses partenaires qu’il devait avoir la même détermination dans quatre jours à Chelsea, lors du huitième de finale retour de Ligue des champions. L’ancien joueur de l’AC Milan, auteur d’une tentative sur la transversale au quart d’heure de jeu, a par ailleurs, inscrit son douzième but en championnat, sur penalty (59ème minute), après une faute de Guillaume sur van der Wiel. Auparavant, c’est David Luiz sur coup franc qui avait montré la voie à ses partenaires, juste avant le retour aux vestiaires.

L'incroyable manqué de Lavezzi

Pourtant, certains joueurs du Paris Saint-Germain, à l’image du Néerlandais justement décevant malgré une frapppe sur la transversale, n’ont pas assez performants face à un relégable. Lavezzi a une nouvelle fois fait preuve d’une inefficacité inimaginable. Après avoir passé le gardien du RC Lens Riou, l’Argentin avait le but grand ouvert mais exécutait une touche de trop, suffisant pour que Baal empêche le ballon de finit au fond des filets (52ème). Sans conséquence ce samedi soir mais à Stamford Bridge, cela pourrait coûter cher.

Le coaching de Blanc
En concurrence avec Pastore, l'ancien napolitain a bien compris qu’il avait peut-être laissé passer sa chance d’être aligné à Londres. Entré en jeu à vingt minutes de la fin, l’Argentin a, certes assisté impuissant à la réduction du score des Sang et Or par Touzghar (69ème), mais a été doublement décisif. C’est lui qui adressait un centre côté droit pour le troisième but du PSG signé Matuidi (82ème), avant d’assurer le succès des siens, après une louche d’Ibrahimovic deux minutes plus tard. Les joueurs de Laurent Blanc sont désormais prêts pour le rendez-vous le plus important de leur saison.