Dans l'actualité récente

PSG - Leonardo : suspension jusqu'au 30 juin 2014

Voir le site Téléfoot

Leonardo---Inter-Milan
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-07-04T08:56:00.000Z, mis à jour 2013-07-04T14:00:07.000Z

Leonardo espérait réduire la durée de sa suspension en faisant appel. C'est tout l'inverse qui s'est produit. Au lieu des neuf mois infligés initialement, le directeur sportif du PSG est finalement suspendu jusqu'au 30 juin 2014.

La commission supérieure d'appel de la FFF a tranché. La Fédération a indiqué ce jeudi 4 juillet que Leonardo serait suspendu jusqu'au 30 juin 2014. La peine du directeur sportif du PSG a donc été alourdie.

Une absence remarquée
Suite à sa bousculade avec l'arbitre Alexandre Castro le 5 mai dernier lors du match PSG-Valenciennes, Leonardo avait écopé d'une suspension de neuf mois. Le directeur sportif parisien avait décidé de faire appel. Sauf que le Brésilien ne s'est pas présenté le mercredi 3 juillet à l'audience. C'est le directeur général du club, Jean-Claude Blanc, qui l'a remplacé devant la commission supérieure d'appel. Motif de l'absence ? Leonardo était en train de « négocier avec un grand joueur » selon Jean-Claude Blanc.

Douze mois au lieu de neuf
Ce nouveau rebondissement n'a sans doute pas joué en sa faveur, et Leonardo a vu sa peine passer de neuf à douze mois de suspension. Le communiqué de la FFF diffusé ce jeudi 4 juillet sur le site internet de la Fédération indique : « Décision : Suspend M. Leonardo De Araujo jusqu'au 30.06.2014 ». L'avocat de l'arbitre L'appel du directeur sportif du PSG n'aura donc fait qu'empirer les choses.

>VIDEO : Leonardo s'explique avec M. Castro
Le PSG se bat encore
Pour cette même bousculade, le champion de France avait également écopé d'un retrait de trois points avec sursis. Le PSG a également fait appel de cette décision, et la Fédération a décidé de renvoyer ce dossier devant la commission de discipline de la LFP. Le club francilien peut donc encore espérer un allègement de la peine.

Pour Leonardo en revanche, la saison risque d'être longue.