PSG - Lizarazu : "Il faut recruter Pogba !"

Voir le site Téléfoot

Paul Pogba Juventus
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-04-26T15:10:00.000Z, mis à jour 2015-04-26T15:37:02.000Z

Victorieux de Lille (6-1) ce samedi 25 avril au Parc des Princes, les hommes de Laurent Blanc ont pansé leurs plaies à la suite de la déroute face à Barcelone en Ligue des Champions (1-3, 2-0). Mais pour espérer franchir - enfin - les quarts de finale d'une compétition qu'il ambitionne de remporter, le club de la capitale va devoir procéder à de nombreux changements la saison prochaine.

Une claque pour repartir de l'avant... avec la manière ! Sèchement battu en quarts de finale de la Ligue des Champions par le FC Barcelone (1-3, 2-0), le Paris Saint-Germain a giflé Lille ce samedi 25 avril lors de la 34e journée de Ligue 1 (victoire 6-1 au Parc des Princes). Alors qu'un triplé historique se profile à l'horizon, le club de la capitale pense déjà à la saison prochaine avec l'ambition de s'imposer sur la scène européenne. Mais pour espérer obtenir le premier rôle, les troupes du président Nasser Al-Khelaïfi doivent profondément se renouveler. Décryptage.

Ibra en bout de course
Surclassé à Barcelone, le PSG a échoué pour la troisième fois consécutive en quarts de finale de la Ligue des Champions depuis l'arrivée des Qataris à sa tête en 2011. Mais au-delà d'une défaite logique face à un adversaire supérieur en tout point, les hommes de Laurent Blanc ont surtout montré le visage d'une équipe en fin de cycle avec des cadres sur le déclin.

S'il a ébloui la Ligue 1 par son talent exceptionnel, Zlatan Ibrahimovic est aussi le symbole d'une usure progressive. Agé de 33 ans, souvent blessé cette saison, le colosse suédois a amorcé le crépuscule de sa carrière, même s'il peut encore délivrer quelques prestations d'anthologie dont lui seul à le secret. Même constat pour Thiago Motta, 32 ans, toujours capable de sortir de gros matches comme face au Losc, mais souvent en proie à des problèmes physiques.

Le #PSG est-il toujours "Ibra-dépendance" ? Quel avenir pour le club de la capitale ? ► http://t.co/KKFNtA6nrR pic.twitter.com/ZFiQv81Wyk

— Téléfoot (@telefoot_TF1) 26 Avril 2015

Recruter, la base d'un nouveau départ
Alors, pour donner un nouveau souffle à une mécanique usée, le PSG doit recruter. L'avenir de Laurent Blanc est très incertain et Paul Pogba, Angel Di Maria, Kévin de Bruyne, Douglas Costa, Paulo Dybala ou encore Memphis Depay sont évoqués pour renouveler l'effectif francilien. Problème : le club de la capitale doit composer avec le fair-play financier et devra vendre, même s'il disposerait d'une enveloppe de 60 à 80 millions d'euros pour recruter.

Si ces sommes feraient le bonheur de n'importe quel dirigeant en temps normal, le marché des transferts demeurent un lieu où les valeurs estimées de chaque joueur sont astronomiques comme nous le prouve le prix de Pogba, qui "battra le record de transfert de Cristiano Ronaldo" selon son agent, le fantasque Mino Raiola. Soit un tarif supérieur à 94 millions d'euros.

Document : Les vérités de Mino Raiola, l'agent d'Ibrahimovic et de Pogba (Téléfoot - février 2015)

Lizarazu : "Pogba, une priorité"
Pour l'heure, il est donc difficile de savoir quelle étoile du football le PSG ramènera dans sa constellation, même si notre consultant Bixente Lizarazu a sa préférence. "Il faut prendre ‘Mona Lisa'. Pour moi, Pogba est une priorité. Accomplir un tel transfert, ça voudrait dire beaucoup de choses, notamment en termes d'image et de marketing".

Reste à savoir si les dirigeants qataris auront les capacités pour ramener "Mona Lisa" au Parc des Princes. Car vous l'aurez compris, dans le cas du PSG, l'argent n'est pas un gage de réussite absolue.

Bonus - Bleu Confidentiel : Pogba, à pas de géants (Téléfoot - septembre 2014)