PSG - Lucas : ”Si on joue moins bien, ce n'est pas seulement la faute de l'entraîneur”

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-12-25T12:21:00.000Z, mis à jour 2014-12-25T12:25:32.000Z

Très heureux à Paris, où il se sent de mieux en mieux, Lucas a tiré un bilan de la première moitié de saison du PSG. Collectivement, il estime que c'est insuffisant mais ne rejette pas entièrement la faute sur Laurent Blanc.

Interrogé par l'Equipe à l'occasion d'un match de charité organisé au Brésil par Nene, Lucas est revenu sur sa première moitié de saison au PSG. S'il n'a pas grand-chose à se reprocher, sur le plan individuel, il ne ferme pas les yeux sur des performances collectives en deçà des espérances. Mais il n'entend pas blâmer Laurent Blanc, très pointé du doigt en cette fin d'année.

"Pour moi, tout va bien"
A titre personnel, Lucas tire un bilan positif de son début de saison, "On ne traverse pas une très bonne période collectivement. Mais pour moi, en revanche, tout va bien. Je suis content d'y être arrivé, de m'affirmer à chaque fois un peu plus et de pouvoir enchaîner les matchs. Mais ça n'a pas de sens si je traverse une bonne phase et que l'équipe ne tourne pas. Moi, je veux gagner et aider mon équipe à conquérir des titres. Je crois qu'on a le temps de régler ce qui ne va pas. On doit pouvoir rejouer notre meilleur football."

Un chouchou à 90 % seulement
Si satisfait de lui est-il, Lucas estime quand même qu'il lui en reste beaucoup sous le pied, comme l'a d'ailleurs révélé son père. Mais son statut de chouchou du Parc lui donne des ailes, "C'est super émouvant d'entendre les supporters scander mon nom. Ca m'inspire, ça me motive. Je suis vraiment heureux au PSG et j'ai l'intention de rester très longtemps à Paris." L'amour du public lui permettra peut-être d'atteindre les 10 % qui lui manquent pour être au top, "je n'ai pas atteint mes limites. Je progresse à chaque saison et c'est prometteur pour la suite."

Son avis sur les attaques visant Laurent Blanc
Lucas juge les attaques à l'encontre de Laurent Blanc "légitimes, car les résultats ne sont pas à la hauteur." Mais le Brésilien ne le tient pas comme unique responsable, "Si l'on joue moins bien, ce n'est pas seulement la faute de l'entraîneur, c'est celle de tout le monde. On est une équipe, une famille. Ce sont nous, les joueurs, qui sommes sur le terrain." Lucas se souvient aussi de l'excellent travail de Laurent Blanc la saison dernière, matérialisé par un titre de Champion de France et un quart de finale en Ligue des Champions.