Dans l'actualité récente

PSG, Manchester City, Malaga : et si l'argent faisait le bonheur ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-10-14T13:43:00.000Z, mis à jour 2011-10-14T13:48:32.000Z

Grâce à leurs moyens colossaux, Manchester City, le PSG et Malaga cartonnent dans les championnats respectifs. Et le fameux proverbe ne semble pas s'appliquer au monde du football...

Depuis que le football est passé au professionnalisme, ou presque, de richissimes mécènes investissent des fortunes dans leurs équipes. Les Moratti à l'Inter, Bernard Tapie à l'OM, Florentino Perez au Real ou Roman Abramovich à Chelsea...

Mais le contexte actuel est particulier au sens où la crise économique touche particulièrement l'Europe, et le monde du football n'est pas épargné. La plupart des clubs sont touchés par les difficultés rencontrées par leurs propriétaires, ou même par la baisse des revenus de billetterie et de merchandising, forcément touchés. Mais certains clubs peuvent toutefois s'appuyer sur des fortunes presque sans fond venues du golfe persique. Et ça change tout.

Les 3 grands bénéficiaires sont Manchester City (Abu-Dhabi), Malaga (Qatar) et le PSG (Qatar). Tous 3 ont logiquement été très agressifs sur le marché des transferts cet été. 88M€ de dépenses pour City (ce qui est moins que les saisons précédentes), et l'arrivée d'Agüero et Nasri notamment. 45M€ de dépenses pour Malaga (Cazorla, Toulalan), avec la signature de glorieux anciens aux salaires généreux (Van Nistelrooy). 90M€ de dépenses pour le PSG, et l'arrivée de Pastore, Lugano ou Menez.

On dit bien que l'argent ne fait pas le bonheur, mais en football, il semble faire les résultats. Manchester City est actuellement en tête de la Premier League, ex aequo avec le voisin United (avec 19 points sur 21 possibles). Malaga, 3ème de Liga, ex aequo avec le Real Madrid et Valence (13 points sur 18). Et le PSG, on le sait, est premier de Ligue 1, avec 20 points sur 27 possibles. Et Aguero, Cazorla ou Pastore (qui ont coûté plus de 100M€ à eux 3) cartonnent...

Alors, les résultats sportifs sont ils déterminés par la puissance financière ? Les clubs qui gagnent le plus sont les plus riches depuis longtemps (Barça, Real, Chelsea, MU), mais ces « nouveaux riches » rendent la situation d'autant plus violente. Le bilan attendra la fin de la saison...