Dans l'actualité récente

PSG, les deux Manchester, Dembélé… Les cinq choses à retenir du week-end

Voir le site Téléfoot

Ousmane Dembélé avec Barcelone
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-09-17T22:01:19.457Z, mis à jour 2017-09-17T22:01:21.976Z

Que faut-il retenir de ce week-end de foot ? Le point en cinq temps forts.

Quelles sont les cinq choses à retenir de ce week-end de football ? On fait le point.

Les deux Manchester prennent les commandes

Treize points, un goal average de +14, seize buts marqués, deux encaissés : après cinq journées de championnat, Manchester United et Manchester City en sont exactement au même point et, pour l'heure, rien ne peut les départager. Chacun auteur d'une prestation écrasante ce week-end (6-0 pour les Citizens, 4-0 pour les Red Devils), les deux rivaux comptent trois longueurs d'avance sur Chelsea, qui a fait match nul face à Arsenal. Vivement le 9 décembre, date de leur première confrontation.

PSG : six sur six

Tout ne fut pas parfait pour le PSG face à Lyon mais ce premier choc, consécutif à l'entrée en lice en Ligue des Championnats, s'est conclu sur une sixième victoire de rang en Ligue 1. Un lancement idyllique pour des Parisiens aux ambitions relevées par les arrivées de Neymar et de Kylian Mbappé durant le mercato d'été. Pour le moment, ces investissements massifs donnent raison aux dirigeants.

Dembélé : la tuile pour le Barça

Alors qu'il a vu partir Neymar au PSG cet été, le Barça croyait trouver en Ousmane Dembélé son successeur. Mais le Français doit actuellement faire face à un premier coup dur dans sa jeune carrière : une vilaine blessure qu'il s'est fait tout seul et va surtout l'éloigner des terrains pendant au moins trois mois. Au vu des échéances à venir, y compris avec les Bleus, c'est un gros problème à gérer pour le FC Barcelone, auteur d'un début de saison parfait depuis sa défaite en Supercoupe d'Espagne. Couac.

Falcao rugit bel et bien à nouveau

Neuf buts en six matches : voilà les statistiques de Radamel Falcao depuis le début de l'exercice 2017/2018. C'est stratosphérique et personne ne l'avait fait avant lui en Ligue 1, pas même les grands buteurs historiques. Le Tigre, qui a marqué un doublé face à Strasbourg, rugit à nouveau et permet à Monaco d'être le principal rival du PSG sur la route de la reconquête du titre. "Je me sens bien et encore mieux que l'année dernière. C'est important" indique-t-il.

Marseille s'est relancé : ouf

L'Olympique de Marseille n'avait pas vraiment le droit à l'erreur face à Amiens, sinon c'était la crise qui pointait le bout de son nez. Sans réellement convaincre, les hommes de Rudi Garcia sont parvenus à éteindre l'incendie amorcée par la lourde défaite face à Monaco (1-6) et alimentée par la chute face à Rennes (1-3). Un doublé de Clinton Njie a suffi. Mais il faudra quand même faire mieux à l'avenir.