PSG : Mancini, le plan de secours si Emery échoue

Voir le site Téléfoot

tevez mancini
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-12-14T15:46:59.096Z, mis à jour 2016-12-14T16:32:00.424Z

Le PSG n'écarte aucune possibilité. Unai Emery n'est pas encore clairement menacé, mais si les performances parisiennes ne s'améliorent pas, le technicien espagnol pourrait en subir les conséquences. Et pour le remplacer, Paris garde un œil sur Roberto Mancini.

Il y a à peu près quatre semaines, le PSG version Unai Emery semblait sur les bons rails, après un nul important décroché à Arsenal en Ligue des champions (2-2). Depuis, les prémices d’une crise se sont installés, après la claque à Montpellier en Ligue 1 (3-0), le très fâcheux nul contre Ludogorets en C1 (2-2) qui va contraindre les Parisiens à affronter le Barça en huitièmes de finale, et ce dernier nul à domicile notre le leader niçois (2-2).

Pour Emery, jusqu’ici, ça passe tout juste…


Le recrutement réalisé cet été et les performances de plusieurs joueurs, à commencer par Angel Di Maria, font l’objet des critiques. Mais Unai Emery n’est pas exempt de reproches. Le technicien espagnol est arrivé en juin car Nasser Al-Khelaifi, le président du PSG, voulait un entraîneur capable de passer le cap des quarts de finale de la Ligue des champions. Ce dernier objectif reste indéterminé, bien que le défi à venir contre le Barça le complique très sérieusement.

Au niveau domestique, Emery fait moins bien que Blanc la saison passée, mais Paris est encore en embuscade en Ligue 1 avec quatre longueurs de retard sur la première place. Le Trophée des champions a été conservé en août, et les Rouge et Bleu n’ont pas l’intention d’abandonner la Coupe de la Ligue (ils entrent en huitièmes de finale ce mercredi 14 décembre contre Lille) et la Coupe  de France. En résumé : le PSG est poussif, mais la maison n’a pas encore pris feu. On a connu des crises de novembre-décembre plus violentes dans la capitale.

Mancini est libre


Il n’empêche que les prochaines semaines, surtout après la trêve, seront cruciales pour l’avenir d’Unai Emery. L’exemple Laurent Blanc a bien prouvé qu’à Paris, Al Khelaifi n’accorde pas une confiance sans limite. Personne n’a oublié l’éviction d’Antoine Kombouaré fin 2011 ou l’ultimatum posé à Carlo Ancelotti fin 2012 quand le PSG tanguait…

D’après les informations du Parisien, le quadruple champion de France en titre se prépare au cas où l’aventure Emery devait s’achever prématurément. Si le Basque devait s’en aller, le PSG chercherait alors à attirer Roberto Mancini, une piste déjà exploitée auparavant et laissée en veille depuis. L’Italien, qui a notamment coaché Manchester City pendant quatre saisons, et libre depuis la fin de son dernier contrat à l’Inter Milan en août dernier. Si Paris a besoin d’un pompier de service, Mancini sera son premier choix.