Dans l'actualité récente

PSG - Marquinhos : ”Je suis très bien ici”

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-03-01T10:51:00.000Z, mis à jour 2015-03-01T14:25:50.000Z

Défenseur hyper prometteur que s'arrachent les plus grands, Marquinhos devrait rester très longtemps au PSG, où il réalise des performances de haute volée cette saison.

Courtisé par les plus grands clubs d'Europe, Marquinhos, le jeune défenseur brésilien du PSG, n'a pas l'intention de partir. Au micro de Téléfoot, il a assuré qu'il était très heureux dans le club de la capitale. Et vu son niveau de jeu, les Qatari ne devraient pas le lâcher de sitôt.

50 millions par Manchester United
Il y a deux ans, les dirigeants du PSG ont vu juste en misant 32 millions d'euros sur Marquinhos, une jeune petite qui évoluait, alors, à la Roma. Depuis, la cote du défenseur central, capable de suppléer à droite, n'a fait que grimper. Pour preuve, Manchester United a essayé de le récupérer en janvier en mettant 50 millions d'euros sur la table. Une somme qui aurait permis aux Parisiens de faire une jolie plus-value. Mais l'heure est plus à la prolongation pour le Brésilien, également désiré au FC Barcelone.

"Je suis bien là"
Pour Marquinhos, le fait que le PSG ait refusé un gros chèque des Red Devils signifie beaucoup, "Ils n'ont pas donné d'espoir, ça me donne de la confiance, le président et le coach me font confiance." Il faut dire qu'il se sent très bien dans la capitale française, "Je suis bien là, je suis vraiment content." Il pourrait d'ailleurs être prochainement lié à l'équipe de Laurent Blanc jusque 2020, pour une association avec Thiago Silva dans la durée.

92,4 % de passes réussies
On comprend pourquoi les Qatari n'ont pas envie de laisser partir Marquinhos. En 27 titularisations avec le PSG cette saison, il n'a pas perdu, sachant que sa dernière défaite remonte à janvier 2014, face à Montpellier. Sa polyvalence en défense est couplée à une solidité technique lui permettant d'être le deuxième passeur le plus précis de son équipe, derrière Thiago Motta, le métronome (92,4 % de passes réussies, contre 92,5 % pour l'Italien). Voilà pourquoi Laurent Blanc lâche un "On n'est pas près de le lâcher" quand on le questionne sur l'avenir de Marquinhos.