PSG - Ménez : "Lucas a mis trois buts en deux ans"

Voir le site Téléfoot

error
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2014-09-23T14:40:00.000Z, mis à jour 2014-09-23T16:03:02.000Z

Laurent Blanc, Lucas Moura, la gestion des contrats, Jérémy Ménez critique à-tout-va le PSG dans l'interview publiée dans les colonnes du France Football du mardi 23 septembre.

Jérémy Ménez a quitté le PSG, son club de cœur, au terme de son contrat lors de la dernière intersaison. Il s'est engagé en juin 2014 pour le Milan AC, où le Français réalise des débuts encourageants. Dans un entretien publié mardi dans les colonnes de France Football, l'attaquant international critique abondamment son ancien club. Morceaux choisis...

« Lucas a mis trois buts en deux ans »
Souvent critiqué et laissé sur le banc lors de son passage au PSG (2011-2014), Jérémy Ménez se montre assez amer vis-à-vis de son traitement, par rapport à d'autres joueurs notamment : « Mes deux premières saisons ont vite été oubliées mais elles sont loin d'être mauvaises. J'ai souvent été décisif (...) Par rapport à certains, quand on fait le rapport qualité-prix-statistiques, j'étais pas mal non ? Lucas, ça fait deux ans qu'il est là, il a mis trois buts (six buts, ndlr). Mais il a coûté plus de 40 millions d'euros (...) Aujourd'hui, il vaut peut-être mieux être étranger et soigner sa communication. »

« Mon vrai poste est dans l'axe »
A l'évidence, Jérémy Ménez en veut beaucoup plus à Laurent Blanc qu'à Carlo Ancelotti, avec qui il jouait effectivement plus souvent : « Quand il est arrivé à Paris, Ancelotti m'a mis en attaque. Il m'a vite cadré. Laurent Blanc m'a surtout aligné sur un côté, au PSG ou en équipe de France. J'ai toujours accepté mais ça m'a joué des tours. Mon vrai poste est dans l'axe, derrière l'attaquant ou en pointe. »

« Le PSG a encore des choses à apprendre »
Parti libre à la fin de son contrat, Jérémy Ménez n'a rien rapporté au PSG. Là encore, l'attaquant du Milan AC ne comprend pas la gestion du club : « Si c'est bien mené, on me propose de prolonger dans ma deuxième saison, quand tout va bien. Là, c'est une vraie preuve de confiance. Ils m'ont simplement proposé de prolonger dans ma dernière année... Mais je ne pouvais pas rester dans ces conditions sportives. C'est là qu'on voit que le PSG a encore des choses à apprendre. C'est dans cette gestion là que le club doit grandir. »

Les dirigeants du PSG prendront sûrement bonne note des conseils de Jérémy Ménez...