Dans l'actualité récente

PSG : Motta met la pression sur Al-Khelaifi

Voir le site Téléfoot

Thiago Motta PSG 2016
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-08-17T16:37:02.237Z, mis à jour 2015-08-17T16:59:52.681Z

Après le succès du Paris-SG face au GFC Ajaccio (2-0), Thiago Motta a expliqué que sa situation n'était toujours pas réglée. Faute d'avoir trouvé un terrain d'entente avec son président Nasser Al-Khelaïfi, il n'exclut pas un départ.

Dans sa dernière sortie sur sa situation au PSG, Thiago Motta a clairement pointé du doigt le comportement de son président Nasser Al-Khelaïfi, l’accusant de minimiser son importance au sein de l’équipe.

Matuidi : "On veut tous qu'il reste"

A l'issu de la rencontre face au Gazélec d'Ajaccio (2-0), où il a une nouvelle fois été très bon, Thiago Motta avait un message à faire passer. Face aux nombreux journalistes présents, l'international italien a étalé un raisonnement assez simple : soit il est considéré comme un joueur essentiel et il est augmenté et prolongé, soit il ne l'est pas et il est autorisé à partir. L'ancien Intériste s'appuie en cela sur le discours de son entraîneur et de ses coéquipiers. "C'est un grand joueur. Il veut partir et on respecte son choix, même si nous on veut tous qu'il reste" assurait ainsi dernièrement Blaise Matuidi.

"A la fin, c'est toujours lui (Al-Khelaïfi) qui décide"

Si Motta a clairement laissé entendre que le problème ne venait pas de ses relations avec Laurent Blanc - "Quand il est arrivé, il m’a donné tellement de confiance qu’il a fait grandir mon jeu et celui de l’équipe. J’apprécie la manière dont il veut jouer et c’est pour ça qu’il m’a toujours témoigné sa confiance" - le problème vient donc de plus haut. Sans se départir de sa classe, Motta a clairement mis la pression sur la direction du club parisien, en particulier le président Nasser Al-Khelaïfi. "A la fin, c’est toujours lui qui décide, a-t-il souligné dans un sourire. Je n’ai pas encore parlé avec lui, j’espère le faire. Est-ce qu’il a conscience de mon poids dans l’équipe ? Aujourd’hui, je ne le pense pas. Moi je pense que mes responsabilités sont énormes dans cette équipe. Je n’aime pas parler comme ça, je parle toujours pour l’équipe, mais là on arrive à une situation où je dois penser à moi-même."

"Quelles sont mes responsabilités dans cette équipe?"

Une nouvelle fois dépositaire du jeu face aux Corses, le milieu de terrain du PSG pense néanmoins toujours à l'équipe et se refuse d'aller au clash. Tout comme il ne refusera jamais de répondre à une convocation : "Ça, non, ce ne serait pas bon pour le PSG." "Ce qui peut faire la différence, c’est que tout le monde trouve au PSG un accord, poursuit la sentinelle du PSG. Quelles sont mes responsabilités dans cette équipe ? C’est ça que je veux voir. Je crois le savoir, mais peut-être que je me trompe. Ou peut-être que les dirigeants ne le savent pas. On doit trouver un accord pour le bien du PSG. L’important, ce n’est pas moi ni les dirigeants ni les joueurs. L’important, c’est le club."  Et comme il répétait à bon escient "le mercato est ouvert jusqu’au 31 août, on va voir ce qui se passe. Je suis ouvert à tout." Un départ donc, comme une prolongation ou un statu quo (il est sous contrat jusqu’en juin 2016).

En décembre 2013, Thiago Motta s'était longuement confié à Olivier Dacourt dans Téléfoot :