PSG-OM : A quoi ressemblaient les équipes lors de la finale de la Coupe de France 2006 ?

Voir le site Téléfoot

Fabien Barthez et Pedro Miguel Pauleta   PSG OM
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-04-21T14:34:16.254Z, mis à jour 2016-04-21T14:36:03.622Z

Le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille se retrouveront au Stade de France le 21 mai prochain pour la finale de la Coupe de France. Un remake de la finale de 2006, où les équipes étaient bien différentes.

Le temps passe, les équipes changent. Ainsi va le football. Hormis Totti et quelques autres rares joueurs, personne ne peut se targuer d’avoir voué sa carrière à un seul club. Le PSG croisera le fer avec l’OM en finale de la Coupe de France, dix ans après la victoire des Parisiens face aux Phocéens. De cette époque, il ne reste aucun joueur.

L’OM avec Fabien Barthez

En ce 29 avril 2006, Jean Fernandez n’avait pas créé de surprises avec sa composition. Dans les cages, Fabien Barthez avait été aligné, derrière Habib Beye, Frédéric Déhu, Renato Civelli et Taye Taiwo. Sabri Lamouchi et Lorik Cana avaient été titularisés dans l’entrejeu. Devant eux, on retrouvait Franck Ribéry, Toifilou Maoulida, Mickaël Pagis et Mamadou Niang.



OM face au PSG en 2006

Pauleta capitaine du PSG

Guy Lacombe n’avait pas non plus chamboulé son effectif pour la finale. Dans les cages, il avait aligné Lionel Letizi, aidé en défense par Bernard Mendy, Sylvain Armand, Mario Yepes et David Rozenhal. Au milieu de terrain, le trio composé par Modeste M’Bami, Edouard Cissé et Jérôme Rothen était de la partie. En attaque, Vikash Dhorasoo, Bonaventure Kalou et Pauleta avaient été alignés.



PSG face à l'OM en 2006

Le PSG écrase l’OM

Pour atteindre la finale de la Coupe de France, le PSG avait dominé le FC Nantes 2-1 en demi-finale. De son côté, l’OM avait sorti le Stade Rennais 3-0. Quelques semaines avant cette finale, les deux clubs rivaux s’étaient affrontés en Ligue 1. Pour dénoncer le manque de sécurité du parcage visiteur du Stade des Princes, Pape Diouf, alors président de l’OM, avait envoyé les Minots, autrement dit son équipe réserve, arracher le match nul face à la bande à Guy Lacombe.

La finale au Stade de France avait réservé un scénario épique. En tout début de rencontre, Salomon Kalou débloque le score pour les Parisiens. Mickaël Pagis, touché au genou, se blesse ensuite et doit céder sa place à Wilson Oruma. Le tournant du match pour l’OM. Au retour des vestiaires, Vikash Dhorasoo décroche une patate des trente mètres et trompe la vigilance de Fabien Barthez. Le PSG mène alors 2-0 et profite du réveil de Dhorasoo. Le Français n’avait pas encore ouvert son compteur but de la saison. Les Marseillais réduisent ensuite le score par l’intermédiaire de Toifilou Maoulida. En fin de match, Jean Fernandez fait entrer un jeune espoir du football français, Samir Nasri.

Marseille s’incline finalement 2-1 et aura l’occasion de prendre sa revanche dix ans après. Sacré clin d’œil du destin.