PSG-OM : Bielsa, de fou à roi avec Marseille ?

Voir le site Téléfoot

OM : Convoité en Italie, Marcelo Bielsa restera-t-il à Marseille la saison prochaine ?
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2014-11-08T11:39:00.000Z, mis à jour 2014-11-08T11:43:55.000Z

Cinq mois après son arrivée à Marseille, Marcelo Bielsa remplit toutes les attentes que sa signature avait engendrées chez les supporters de l'OM. Fin tacticien, rigoureux avec ses joueurs, l'entraîneur argentin est déjà adopté. Il ne lui manque plus qu'une victoire de prestige. Cela tombe bien, il se déplace à Paris demain soir.

La Bielsamania n'arrive décidément pas à retomber du côté de Marseille. Le technicien olympien surprend par ses méthodes, intrigue ses joueurs lors des entraînements mais difficile de trouver des voix pour s'insurger contre lui. Du président, en passant par le staff et l'effectif ils sont tous d'accord : Bielsa a changé l'OM et jusqu'à présent cela lui réussit plutôt bien.

La compo deux jours avant PSG-OM !
On le disait méfiant devant la presse, attendant même plus d'un mois pour donner sa première conférence de presse et ouvrir un entraînement au public marseillais. Il faut croire que les craintes de Marcelo Bielsa se sont quelque peu estompées depuis plusieurs semaines. Dans un univers où le secret est une notion privilégiée par les entraîneurs pour surprendre leur futur adversaire, l'Argentin détonne. Hier, en conférence de presse, il a donné la composition probable de son équipe contre le PSG. Une méthode surprenante avant un choc entre les deux premiers du Championnat. Une manière aussi de chambouler les habitudes. Laurent Blanc sera-t-il prêt à faire de même ?

Prêt à gérer le cas Zlatan
Jouera, jouera pas ? Marcelo Bielsa a déjà son idée concernant la présence de Zlatan Ibrahimovic demain soir au Parc des princes. Pour l'entraîneur marseillais, le Suédois devrait être présent sur le terrain. Et ce n'est pas parce qu'Ibra n'a plus jouer depuis sept semaines qu'il aura un traitement de faveur de la part de Bielsa. « Partout où il sera, on va essayer qu'il y ait un joueur de chez nous. Ce sera un travail pour nos défenseurs centraux. Et s'il redescend au milieu, il faudra l'accompagner. » La charnière Nkoulou-Fanni est prévenue, elle aura du boulot.

Ne pas jouer sur la fibre marseillaise
Il ne parle pas encore français mais affirme déjà bien connaître le football hexagonal et ses particularités. Alors forcément son premier PSG-OM doit avoir une saveur spécifique mais pas de quoi l'instrumentaliser pour celui qui vient d'un pays ou le Superclasico River-Boca déchaîne encore plus les passions. « La préparation mentale ne peut jamais être scénarisée par un entraîneur. Si on utilise des clichés, le joueur le perçoit. Le travail de l'entraîneur et des joueurs opèrent sur l'auto-estime de beaucoup de gens, qui se sentent meilleurs ou plus mal si leur équipe gagne ou pas. L'écusson du club est au-dessus de nous tous ; ce qui maintient la tradition, ce sont les supporters. Mais utiliser ce ressort, manipuler le footballeur avec ces données n'est pas un procédé noble. »

Marcelo Bielsa a-t-il eu raison d'opter pour cette préparation ? Réponse dans un peu plus de 24 heures...