PSG : Mais où a été formé Ibrahimovic ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Gwendoline NATALI|Ecrit pour TF1|2012-10-24T16:02:00.000Z, mis à jour 2012-10-24T16:12:06.000Z

Deux clubs suédois sont actuellement en conflit concernant la formation de Zlatan Ibrahimovic. Le désaccord ayant pris des proportions, la Fédération suédoise de football a ouvert une enquête. 400 000 euros sont en jeu.

La Fédération suédoise de football a décidé d'ouvrir une enquête autour d'Ibrahimovic. La question porte sur sa formation et les indemnités liées à celle-ci. Deux clubs de Suède se disputent le privilège.

Indemnités de transfert
Depuis 2001 et la réforme des transferts, la FIFA a mis en place une indemnité pour les clubs formateurs. Cette nouvelle règle fait l'objet de plusieurs polémiques. Dernière en date : le cas Ibrahimovic. Où jouait l'attaquant du PSG à l'âge de 12 ans ? Officiellement, en 1993, le petit Zlatan évoluait dans le club du FBK Balkan. C'est donc lui qui perçoit actuellement les indemnités de transfert lorsqu'Ibra change d'équipe. Jusque là, tout va bien.

Guerre entre deux clubs
Sauf que le BK Flagg, un autre club de la ville de Malmö, a décidé de se mêler à l'histoire. En effet, ses dirigeants contestent le fait que Zlatan évoluait au FBK Balkan. Ils disposeraient même d'un témoignage d'Ibrahimovic allant dans ce sens. Pour sa part, Ivan Milosevic président du FBK Balkan, affirme avoir joué avec le géant du PSG. « C'est complètement dingue. Peut-il me regarder dans les yeux et dire que ce qu'il affirme aujourd'hui est véridique ? » a-t-il déclaré au journal suédois Sydsvenskan.

400 000 euros en jeu
Alors qui croire ? Une réunion a été organisée entre les deux clubs ce mardi. Malheureusement, l'entrevue n'a rien donné, chacun restant campé sur ses positions. Et pour cause. L'enjeu s'élève à 3,5 millions de couronnes soit plus de 400 000 euros. Une somme considérable pour ces deux clubs amateurs aux moyens dérisoires.

Le principal concerné n'a pour l'instant pas communiqué publiquement sur la question. Mais Zlatan Ibrahimovic n'a pas sa langue dans sa poche. Il livrera sans doute prochainement le fin mot de l'histoire.