PSG : le paradoxe Pastore - Nenê

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2012-12-19T15:07:00.000Z, mis à jour 2012-12-19T17:21:32.000Z

Les situations opposées de Javier Pastore et de Nenê au PSG interpellent. De l'extérieur, ce double feuilleton a de quoi surprendre, voire dérouter. Etat des lieux...

D'un côté Javier Pastore, qui bénéficie de la confiance du staff et des dirigeants, mais clame ses envies d'ailleurs. De l'autre Nenê, mis au placard alors qu'il n'a cessé de répéter son amour pour le club. C'est tout le paradoxe du PSG.

Le PSG et Pastore : Je t'aime, moi non plus
Acheté à Palerme la saison dernière pour la modique somme de 42 millions d'euros, Javier Pastore a depuis alterné le bon et surtout le moins bon. Doté d'un talent indéniable, l'Argentin n'en fait preuve que de manière trop irrégulière pour s'imposer réellement dans cet ambitieux PSG. Mais ses dernières sorties sont encourageantes et coïncident avec le regain de forme de son équipe. Et alors que Pastore semble enfin répondre aux grands espoirs placés en lui, voilà qu'il déclare dans le magazine italien Chi son amour pour l'Italie, la Serie A et le Milan AC, critiquant la presse française et le manque de soutien qu'il ressent dans ce pays. Gagner un titre avec Paris puis signer au Milan AC, tel est l'objectif à court terme de Pastore. Pas de quoi rassurer les Parisiens au sujet de son implication dans le projet du club.

Nenê et le PSG : Je t'aime, moi non plus
Depuis son arrivée au PSG, une saison avant Javier Pastore, Nenê s'est imposé malgré son poste de milieu offensif comme le meilleur buteur du club, mais aussi son meilleur joueur. Le Brésilien a rendu de grands services à Paris, portant littéralement l'équipe sur ses épaules par moments. Son caractère réputé difficile était ainsi accepté par ses coéquipiers, le staff et les dirigeants. Sauf que Zlatan Ibrahimovic a désormais pris ce rôle de râleur insupportable à qui personne ne dit rien parce qu'il fait gagner l'équipe. Pire, Nenê est clairement mis à l'écart depuis la réception de Porto en Ligue des champions et son altercation avec Leonardo et Ancelotti. Pourtant le Brésilien n'a eu de cesse de clamer son amour pour le club de la capitale et souhaitait prolonger son contrat, ce que Leonardo a toujours refusé.

Quel projet pour Paris ?
Cette patience accordée à Javier Pastore, malgré ses prestations dans l'ensemble décevantes et ses déclarations maladroites au sujet de son envie de Milan AC, comparée au traitement sans ménagement réservé à un Nenê souvent décisif et vraiment attaché au PSG traduisent un aspect essentiel du projet parisien. Les nouveaux dirigeants veulent avant tout bâtir une équipe capable de gagner des titres et véhiculer une forte image de marque. L'idée d'avancer avec des joueurs attachés au club, exprimant une identité parisienne n'est pas forcément la priorité. D'autant que d'autres joueurs plus légitimes encore que Nenê dans ce registre, composent déjà l'effectif du PSG (Sakho, Ménez, Matudi).

Les supporters du PSG ne comprendront pas forcément les choix effectués par rapport à l'état d'esprit affiché, du moins dans les médias, par Nenê et Pastore. Mais si les résultats sont au rendez-vous, ce débat se refermera aussi rapidement qu'il s'est ouvert.