PSG : Paris n'arrive plus à enchaîner

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2014-09-27T16:43:00.000Z, mis à jour 2014-09-27T18:00:44.000Z

Bousculés et tenus en échec par le Téfécé (1-1), les joueurs du PSG ne se sont pas rassurés avant le choc européen de la semaine face au FC Barcelone. Jean-Christophe Bahebeck, buteur décisif pour les Parisiens, est la seule bonne nouvelle du jour.

Trois jours avant la réception du Barça en Ligue des champions, le PSG, amputé de nombreux titulaires, n'a pu faire mieux que match nul (1-1) à Toulouse.


Paris n'arrive pas à enchaîner

Après une victoire libératrice à Caen et en attendant la venue du grand Barça au Parc des Princes en Ligue des champions, le PSG avait l'occasion de rejoindre l'Olympique de Marseille en cas de victoire au Stadium de Toulouse. Mais ça c'était avant. Dans un schéma nouveau en 4-4-2 "losange", le PSG a patiné avant de revenir dans la partie à la faveur du déclin physique de son adversaire Le temps où le PSG transformait chacune de ses sorties en L1 en promenade de santé humiliante pour son adversaire semble définitivement révolu. Paris n'a toujours pas enchaîner deux victoires consécutives cette saison et cela traduit bien le malaise.


Bahebeck, sauveur du PSG

Samedi face à une équipe de Toulouse qu'il avait pris l'habitude de malmener ces dernières saisons et sur une pelouse qui leur réussit généralement bien, les Parisiens ont dû s'arracher pour revenir avec un point. Pour la première fois cette saison, Paris, qui a longtemps fait preuve d'une grande passivité défensive et a perpétuellement déjoué en première mi-temps, concédant même l'ouverture du score face à un Téfécé avec de la suite dans les idées et qui ne manquait pas d'envie. A l'image d'un Wissam Ben Yedder survolté pendant la première demi-heure et buteur (1-0, 8e). Preuve que tout change en ce moment du côté du PSG, c'est Jean-Christophe Bahebeck qui égalisait au coeur de la seconde période s'offrant du même coup son premier pion en Ligue 1 sous les couleurs parisiennes (1-1, 31e).


Matuidi : "Il faut savoir féliciter l'adversaire"

Blaise Matuidi refusait d'invoquer le changement de système pour expliquer cette nouvelle contre-performance. "Non, cela n'a rien à voir avec ça. On était venu ici pour gagner, malheureusement, on a mal débuté la rencontre. Je ne sais pas si c'est à cause de la chaleur mais on est mal rentré dans le match." Et de poursuivre : "Je crois qu'on s'est plutôt bien adapté (au système). Quand le résultat n'est pas là, on essaye toujours de checher des problèmes. Il faut savoir aussi féliciter l'adversaire, qui est souvent à 120 ou 130%. C'est bien d'avoir aussi des matches comme ça." Place désormais à la Coup de Grands. Le milieu international a déjà les yeux rivés dessus, comme pas mal de ses coéquipiers ce samedi sur la pelouse du Stadium certainement : "Il va falloir qu'on hausse notre niveau, on va continuer à travailler dans ce sens."


Lors de la prochaine journée, le Paris Saint-Germain recevra Monaco et Toulouse se déplacera à Saint-Etienne (5 octobre)