PSG : Paris se rapproche du sacre

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-04-28T21:05:00.000Z, mis à jour 2013-04-29T08:34:54.000Z

Eliminé il y a deux semaines en quart de finale à Evian, le PSG a pris sa revanche ce dimanche. Une victoire en guise de pas certainement décisif vers le titre de champion. Celui-ci pourrait être effectif dimanche prochain pour la réception de Valenciennes.

Le PSG a fini la rencontre l'opposant à l'ETG sur les nerfs (3 cartons rouges) mais a assuré l'essentiel : la victoire qui le rapproche du titre.


Une victoire dans la nervosité

L'après-match aurait pu offrir des scènes de joie sans la victoire marseillaise de samedi. C'est à un tout autre spectacle que les joueurs des deux équipes nous ont permis d'assister au coup de sifflet final de M. Thual. Une provocation de Matuidi face au banc savoyard est à l'origine de longues minutes d'échauffourés et de discussions animées. Bilan : deux cartons rouge pour Khlifa et Sirigu pris par la patrouille qui s'ajoutent aux expulsions de la pile électrique Verratti et du non moins bouillant Beckam en toute fin de match. Voilà trois Parisiens qui devraient rater le round final dans la conquête du titre dimanche prochain face à Valenciennes.


Le titre au bout des pieds

Car les choses sont claires désormais pour le PSG : un succès face aux Nordistes (dans l'hypothèse où l'OM l'emporte aussi de son côté) sacrerait les joueurs parisiens. Neuf points et une différence de buts très favorable à trois journées de la fin explique cela. En terre savoyarde, à l'image du dénouement de la partie, rien ne fut simple pour l'emporter même si l'aisance technique supérieure côté PSG présageait de la fin à venir. La suffisance affichée, tellement moindre qu'il y a quinze jours sur cette même pelouse, y joua aussi son rôle.


Pastore en metronome

Quand on parle de suffisance, Pastore n'est jamais loin de s'inviter dans le débat. Ce fut le jour et la nuit pour le technicien argentin si l'on compare ces deux dernières sorties face à l'ETG. Voire même entre la première et la seconde période de la rencontre de ce dimanche. Et quand Pastore va, c'est toute l'équipe du PSG qui se met en branle. Buteur à la 50e minute, il sera de tous les bons coups comme cette incroyable occasion manquée par Lavezzi à la 63e. Ce ne fut malheureusement pas la seule maladresse parisienne. Incapables de se mettre à l'abri, les hommes d'Ancelotti paieront comptant ce manque d'efficacité. Les expulsions logiques de Verratti et Beckham entraînaient en effet une fin de match sous haute tension. Mais sans dégât, d'un point de vue comptable, pour le PSG.


Le PSG recevra Valenciennes dimanche 5 mai à 21 heures pour le compte de la 35e journée de Ligue 1.