Dans l'actualité récente

PSG : les Parisiens nouveaux rois de la L1

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-05-16T20:52:00.000Z, mis à jour 2015-05-17T11:57:31.000Z

Vainqueur à Montpellier ce samedi soir (2-1) grâce à des buts de Matuidi et Lavezzi, Paris a décroché un troisième titre de champion de France consécutif. Le club de la capitale vise désormais un triplé national, avec une finale de Coupe de France à jouer contre Auxerre (L2) le 30 mai prochain.

Le PSG devient le quatrième club à être champion trois années de suite, après Saint-Etienne, Marseille et Lyon. C'est aussi son troisième trophée de la saison après le Trophée des Champions gagné contre Guingamp (2-0) en août et la Coupe de la Ligue remportée face à Bastia (4-0) en avril

Le PSG n'a pas traîné

Le titre leur tendait les bras. Restait à concrétiser cela sur le terrain. Au stade de la Mosson, à Montpellier, le PSG a gardé le rythme endiablé qu'il mène ces dernières semaines. Celui-là même qui lui a fait faire la différence dans le sprint final en étouffant ses adversaires. Les Montpelliérains ont bien résisté un peu plus longtemps que Nantes et Guingamp, leurs précédentes victimes, mais s'inclinèrent, à bout de souffle, face aux vagues successives des champions en titre en première période. Victorieux de leur 23e match de la saison en L1, le huitième consécutif, les Parisiens ont pu fêter le cinquième titre de leur histoire, le troisième d'affilée.


Le titre le plus difficile de l'ère qatari

Plus difficile à conquérir que les deux précédents titres de l'ère qatari, cette saison 2014-2015 a laissé des traces sur les corps et les têtes parisiennes. Ce que les joueurs ne reconnaissaient pas forcément jusque-là. Le soulagement et la joie affichés au coup de sifflet final n'en semblaient que plus fort. Matuidi, auteur du but libérateur (0-1, 17e), l'illustrait parfaitement : "C'est une très bonne saison de notre part. On a connu des moments compliqués mais on su faire le dos rond. Au final, on a montré qu'on était la meilleure équipe en Ligue 1. Maintenant, à nous de montrer que l'on peut faire quelque chose d'historique en visant le triplé."


Le triplé dans toutes les têtes

Les Parisiens auront en effet l'occasion de réaliser un triplé (quadruplé si l'on prend en compte le Trophée des Champions) inédit en finale de la Coupe de France le 30 mai prochain contre Auxerre, pensionnaire de Ligue 2. Un match pour lequel, et c'est la mauvaise nouvelle du soir, Javier Pastore, averti ce soir pour la troisième fois en moins de 10 matches, devrait être suspendu. "La saison a été très longue, très dur mentalement parce qu'on a beaucoup souffert, analysait avec recul le posé Maxwell. Le triplé, c'est très important pour l'histoire du club. On a va fêter ça puis très vite repartir vers cet objectif."


Les stars parisiennes pourront fêter le titre samedi prochain devant leur public du Parc des Princes contre Reims lors de la dernière journée