PSG : Pastore, Menez, c'est quoi le problème ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-12-11T10:56:00.000Z, mis à jour 2013-12-11T13:47:10.000Z

Javier Pastore et Jérémy Menez avaient l'occasion mardi soir contre Benfica de prouver à Laurent Blanc qu'ils pouvaient prétendre à une place de titulaire au PSG. Mais une nouvelle fois, ils ont déçus.

La défaite du PSG à Lisbonne mardi soir contre Benfica (2-1) n'a rien d'alarmant. Elle est même anecdotique pour une équipe parisienne déjà assurée de la première place du groupe et n'a joué qu'avec trois titulaires habituels (Sirigu, Motta, Cavani). En revanche, la prestation de Jérémy Menez et Javier Pastore a de quoi inquiéter.

Pas assez influents
Censés être des joueurs créatifs, capables d'éliminer par un dribble ou de faire la différence sur une passe, Jérémy Menez et Javier Pastore n'ont joué ce rôle que trop rarement contre Benfica, même s'ils sont directement impliqués sur le but parisien, avec notamment une passe décisive du Français. Un constat qui malheureusement ne change pas à chacune de leurs sorties avec le PSG. Qu'ils débutent les matches ou qu'ils entrent en cours de jeu, le Français et l'Argentin errent comme des âmes en peine sur la pelouse. Toutes compétitions confondues, Menez a joué 11 matches cette saison pour 2 buts marqués, tandis que Pastore a disputé 13 rencontres pour 0 but inscrit.

Une attitude qui pose question
Dans une équipe parisienne largement remaniée et composée de très jeunes joueurs, Javier Pastore (24 ans) et Jérémy Menez (26 ans) auraient dû montrer l'exemple à Lisbonne. Mais là encore, les deux joueurs ont affiché une attitude critiquable, comme trop souvent lors de leurs apparitions. Nonchalance irritante, absence quasi-totale de replacement défensif, incapacité à répéter les efforts... Les reproches sont toujours les mêmes. Et c'est bien le problème. Si leur talent est incontestable, Menez et Pastore n'arrivent pas à se hisser au niveau des titulaires de ce PSG de plus en plus ambitieux. Pour eux, le changement, s'il a lieu, devra avant tout se faire sur le plan mental.

Blanc ne charge personne
Après la défaite contre Benfica, Laurent Blanc a refusé de stigmatiser Jérémy Menez et Javier Pastore devant la presse : « Je suis déçu par la performance de mon équipe en seconde période. Même si j'ai laissé des joueurs cadres à Paris, l'équipe de départ avait fière allure. Il n'y a qu'à regarder le nombre d'internationaux sur le terrain. » Mais l'entraîneur du PSG s'est forcément lui aussi rendu compte des carences individuelles affichées par certains de ses joueurs.

En cette année de Coupe du monde, le manque de temps de jeu au PSG pourrait pousser Jérémy Menez et Javier Pastore à trouver un nouveau club dès le mercato d'hiver. Affaire à suivre...