PSG : pourquoi Paris n'y arrive pas en cinq raisons

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2012-08-22T16:49:00.000Z, mis à jour 2012-08-27T08:16:52.000Z

Malgré un recrutement pharaonique, le PSG a raté ses débuts en championnat. Voici les cinq raisons pour lesquelles Paris ne répond pas (encore) aux attentes de ses supporters.

Pour l'instant, le PSG de Zlatan Ibrahimovic ne fait rêver que sur le papier. Mais sur le terrain, c'est une autre histoire. Cinq raisons (au moins) à cela :


1/ Zlatan ne peut pas tout faire

Recrue star du mercato parisien, Zlatan Ibrahimovic a déjà montré lors de son premier match officiel contre Lorient qu'il était indispensable à l'attaque de son nouveau club. C'est lui qui a marqué les deux buts et permis au PSG d'arracher le match nul face aux Merlus, et son absence à Ajaccio s'est fait sentir. Mais l'effectif de Paris est censé être suffisamment étoffé pour pallier l'absence du Suédois.


2/ 38 matches de coupe

Les joueurs du PSG s'en doutaient, et c'est maintenant une certitude, ils joueront cette saison en Ligue 1 38 matches de coupe. Paris sera en effet l'équipe à battre lors de chaque journée, quelque soit l'adversaire rencontré. Si ça peut rassurer les supporters et les joueurs, le Paris Saint-Germain a toujours été une équipe de coupe...


3/ La suffisance des joueurs

Les rencontres face à Lorient et Ajaccio ont certes confirmé la sur-motivation des adversaires du PSG cette saison (les Corses ont eu droit à une double prime pour avoir fait match nul), mais ont également laissé une impression de suffisance des joueurs parisiens, sans doute trop sûrs de leur force avant d'entrer sur la pelouse. Les stars de Paris devront rapidement adopter une attitude plus combative et plus humble, sous peine d'aller au devant de grosses désillusions cette saison en Ligue 1.


4/ Un milieu en friche

Au-delà de l'aspect psychologique évident et attendu évoqué jusqu'ici, l'une des raisons du mauvais début de saison parisien réside dans l'articulation du milieu de terrain. Carlo Ancelotti tente de faire évoluer son PSG en 4-3-2-1 (avec Ibra) ou en 4-3-3 (sans Ibra) en repositionnant Javier Pastore plus bas sur le terrain. Une organisation qui n'a pour l'instant pas donné satisfaction dans l'entrejeu.


5/ Une pression énorme

Bien sûr, les joueurs du PSG ne peuvent faire abstraction de l'immense pression qui pèse sur leurs épaules. Personne ne comprendrait ni ne pardonnerait à Paris une place autre que la première en Ligue 1 cette saison vu les sommes investies sur le marché des transferts. Les Parisiens sont attendus au tournant par les supporters, les adversaires, les journalistes, mais surtout pas leurs propres dirigeants qataris.