PSG : Rabiot séduit par la méthode Emery

Voir le site Téléfoot

Trophée des Champions   PSG OL   Ferri & Rabiot
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-07-10T08:54:47.359Z, mis à jour 2016-07-10T08:54:49.852Z

En stage en Autriche, le groupe du PSG découvre au jour le jour le style d'Unay Emery. Adrien Rabiot n'y voit pour le moment que du positif.

Intense, c’est le qualificatif qui revient le plus souvent pour commenter la méthode Unai Emery. Et cela plaît plutôt au milieu du PSG.

Portugal-France : Pourquoi les Bleus vont l'emporter


Le PSG sue en Autriche

Depuis vendredi, le PSG a pris ses quartiers dans les montagnes autrichiennes de Schladming. Un stage de début de saison forcément particulier cette année, avec un nouvel entraîneur aux commandes en la personne d’Unai Emery. De fait, les méthodes changent et le style aussi même si les objectifs de cette étape importante de la préparation restent classiques. Après presque six semaines de vacances, l’effectif du PSG doit retrouver le niveau athlétique de la compétition.

« C'est vrai que c'est intensif »

Adrien Rabiot, le milieu du Paris-Saint-Germain, est un témoin privilégié de cette nouvelle page qui s'est tournée au PSG. Et a confié ses premières impressions sur les permiers jours de travail sous la houlette de Unay Emery:  « Cela se passe bien ! Nous, joueurs, apprenons à les connaître, et vice-versa, a t-il déclaré sur le site officiel du PSG. Depuis qu’ils sont arrivés, on fait du bon travail. Tout le monde travaille dur. Nous sommes investis, concernés, et eux aussi. La relation est très bonne. Il n’y a donc que du positif ! C’est vrai que c’est intensif ! Nous découvrons une autre méthode de travail. Le staff est professionnel, je suis donc sûr qu’il sait ce qu’il fait. Je pense que cela va vraiment nous servir, car la saison s’annonce longue. Il faut donc réaliser une bonne préparation pour être prêts dès le début du championnat. » 

Rabiot rend hommage à Douchez

Après cinq années au PSG où il a été la doublure de Salvatore Sirigu et de Kevin Trapp, le gardien Nicolas Douchez (36 ans) s'est engagé avec Lens (Ligue 2) pour les trois prochaines saisons. Il était libre de s'engager dans le club de son choix depuis la fin de son contrat le 30 juin dernier. « Nico, bon vent à toi, un grand gardien, mais au-delà de ça un super gars, un grand frère avec un grand cœur, tu vas me manquer ! Bon courage dans ton nouveau club et ce nouveau challenge qui s’offre à toi. Les Lensois ne seront pas déçus ! », a posté le milieu parisien sur son compte Instagram.