Dans l'actualité récente

PSG/Real, Serie A, OL… : les cinq choses à retenir du week-end

Voir le site Téléfoot

RTX3M91Q
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-02-11T22:30:28.413Z, mis à jour 2018-02-11T22:30:29.318Z

On fait le point sur les principaux enseignements à tirer du week-end de football.

Que faut-il retenir de ce nouveau week-end de football ? Plein de choses. On fait le point.

PSG/Real

Le PSG a gagné. Le Real Madrid aussi, et plutôt avec la manière du côté des Merengue. Grâce à un grand Cristiano Ronaldo (trois buts, une passe décisive), les Madrilènes ont fait le plein de confiance lors de la victoire face à la Real Sociedad. Les hommes de Zinédine Zidane sont prêts pour accueillir les Parisiens, qui ont battu Toulouse grâce au seul but de Neymar, et devront faire sans Thiago Motta, encore trop juste pour un tel choc. J-3. On a hâte.

Naples a du répondant

Qui sera champion d'Italie ? Sans doute le vainqueur de la prochaine confrontation entre la Juventus Turin et Naples. Les deux équipes ne se lâchent pas en tête du classement et sont toujours séparées d'un petit point. Et alors que la Vieille Dame avait mis la pression et qu'il était mené au score sur la pelouse de la Lazio, le Napoli a su renverser la vapeur pour reprendre son trône. Il faudra maintenant battre la Juventus Turin.

Inquiétant pour l'OL

L'Olympique Lyonnais accuse le coup. Pendant que Marseille et Monaco tiennent la cadence pour conserver leur place sur le podium, Lyon enchaine une troisième défaite de rang. Une fois encore, les hommes de Bruno Genesio n'ont pas su trouver des solutions face à un bloc bas. Une tare récurrente malgré les individualités. Les voilà maintenant à cinq points de Monaco et à quatre de Marseille.

Arsenal peut dire adieu au top 4

Battu par Tottenham à l'occasion du derby londonien prenant place à Wembley, Arsenal a sans doute dite adieu à ses chances de terminer dans le top 4, synonyme de Ligue des Champions. Les Gunners se retrouvent à sept points de la quatrième place provisoirement détenue par les Spurs, un gap qui pourra passer à huit si Chelsea l'emporte face à West Bromwich Albion. Comme Manchester United la saison dernière, Arsenal devra peut-être s'en remettre à une victoire finale en Ligue Europa…

Manchester United devra lutter pour garder sa deuxième place

Surpris par Newcastle à l'extérieur, où José Mourinho n'a jamais gagné, Manchester United n'a plus que deux longueurs d'avance sur Liverpool, qui continue d'enchaîner les bons résultats. Les Reds pourraient donc se retrouver dauphins de Manchester City, intouchable. Le Manchester United - Liverpool du 10 mars va valoir cher.