Dans l'actualité récente

PSG-Real/Zidane : « On sait qu’on va souffrir demain »

Voir le site Téléfoot

RTX2EN8T
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2018-03-05T18:18:20.350Z, mis à jour 2018-03-05T19:08:36.553Z

Malgré le succès du Real au match aller (3-1), Zinedine Zidane s’attend à ce que son équipe souffre face au PSG. « On sait que ce sera compliqué » a-t-il déclaré en conférence de presse.

A la veille du 8e de finale retour de la Ligue des champions au Parc des Princes, le coach du Real a été questionné en conférence de presse sur la composition de son groupe, où personne ne manque à l’appel. « On est ici pour jouer un match de football. On est tous prêts. C'est pour cette raison que tout le groupe est venu. Tout le monde est prêt à jouer. Un joueur à 70 ou 80% ne jouera jamais. Il faut être à 100%. Je considère que tout le monde peut jouer demain ».


L’ancien n°10 des Bleus revient en France. Un match forcément particulier ? « On est à Paris ici et je suis Marseillais (rires). C'est toujours un plaisir de revenir en France, parce que je ne viens pas souvent. Là, c'est particulier, je viens avec le Real Madrid. Mais le plus important, c'est ce qu'on va faire demain, pas mon intérêt. On jouera contre une grande équipe de Paris qui va faire tout son possible pour nous rendre la tâche difficile. J'espère voir un grand match. »

 « Di María ? Un joueur spectaculaire »

Mardi, le PSG sera privé de Neymar, blessé, lequel sera remplacé par Ángel Di María. Une absence qui ne va pas forcément changer grand-chose, selon le technicien madrilène. « Le problème est toujours le même : cela change tout et rien à la fois. Neymar est un joueur exceptionnel. Maintenant, pour nous, ça ne va rien changer, parce qu'il y aura certainement un joueur tout aussi motivé à sa place, qui aura envie de faire un grand match. Ça ne va pas changer grand chose, sauf peut-être par moment, mais pas au niveau de la motivation, parce que Paris est une équipe très compétitive. On connait très bien Ángel Di María. C’est un joueur spectaculaire. Il a écrit l’histoire du Real. Il peut jouer à n’importe quel poste. A droite, à gauche, derrière une pointe. On sait qu'il bouge très bien, qu'il tire bien, qu'il est rapide. »

« Ca va être dur »

Zinedine Zidane s’attend à ce que son équipe se fasse bouger au Parc. « Après le match, ce sera difficile pour l'une ou l'autre des deux équipes, c'est le foot. Ce qu'on doit faire, c'est faire un bon match. On sait qu'on va souffrir. Ca va être dur, mais il faudra jouer. C'est ce qui m'importe le plus. On joue un match retour d'un huitième de finale pour se qualifier en quarts. On en connaît l'importance. On sait que ce sera compliqué. On va essayer de le faire du mieux possible. »


Enfin, en conférence de presse, « Zizou » a été questionné sur les difficultés des équipes françaises à briller en Ligue des champions. « Gagner la Ligue des champions, c'est forcément plus difficile parce que la dernière date de 1993 (Marseille, ndlr), mais aussi parce que les autres grands clubs, certains clubs étrangers, sont spécialistes de ces rendez-vous. C'est peut-être ce qui fait la différence. Chaque année, c'est compliqué, mais ça peut très bien arriver un jour. J'en suis persuadé ».


Sergio Ramos : « Ce sera du 50-50 »

Avant Zidane, le capitaine du Real Sergio Ramos est venu en conférence de presse. PSG-Real, une finale avant l’heure ? « Quelque part, oui. Quand deux équipes d'un tel niveau s'affrontent, c'est souvent le cas. On sait qu'il n'y a pas de marge d'erreur. Pour eux, c'est le même état d'esprit. Le PSG est une équipe très forte avec des joueurs de niveau mondial, ce sera du 50-50. Ce ne sera pas un moment de pression, mais plutôt l'opportunité de se rapprocher d'un objectif à atteindre. La Ligue des champions est notre compétition préférée. Elle nous réussit plutôt bien. À l'aller, on a fait un pas important. Il faudra conclure de la meilleure manière possible. Tous les détails seront importants, que ce soit la concentration ou la tactique. Il faudra surtout éviter les petites erreurs parce qu'ils pourraient en profiter.»