PSG : Les recrues privées de Ligue des Champions la saison prochaine ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-04-22T10:43:00.000Z, mis à jour 2014-04-22T10:48:00.000Z

Dans le collimateur de l'UEFA et son fair-play financier, le PSG pourrait être sanctionné. L'instance pourrait priver les nouvelles recrues estivales de Ligue des Champions, la saison prochaine.

Début mai, l'Instance de contrôle financier des clubs (ICFC) publiera la liste des équipes qui réfèreront à la chambre de jugement, pour d'éventuelles sanctions. Si le PSG venait à être cité, sa fin de saison, auréolée d'une Coupe de la Ligue et probablement du titre en Ligue 1, pourrait être fortement assombrie. En cause, le contrat qui lie l'office de tourisme du Qatar, et le club de la capitale.

Les recrues privées de C1 ?
D'après une information du Parisien, le PSG n'échappera pas à une sanction, dans le cadre du fair-play financier. Celle-ci peut aller de la simple mise en garde à l'exclusion d'une compétition. Selon le quotidien, l'UEFA aurait choisi une autre piste pour le club de Nasser al-Khelaïfi. L'instance pourrait sanctionner le club d'une « restriction du nombre de joueurs qu'un club peut inscrire pour participer aux compétitions de l'UEFA, y compris la limitation financière des coûts globaux des prestations en faveur du personnel pour les joueurs inscrits sur la liste A aux fins des compétitions de l'UEFA. »

Autrement dit, les recrues estivales du Paris-Saint Germain pourraient ne pas disputer la Ligue des Champions la saison prochaine. Cela impliquerait une limitation de la masse salariale des joueurs autorisés à disputer la compétition. Ainsi, l'entraîneur, Laurent Blanc, pourrait être amené à des choix cruciaux concernant sa liste de joueurs aptes à disputer la C1, en cas de limitation importante de la masse salariale. Pis encore, l'UEFA pourrait tout bonnement interdire le PSG d'inscrire ses recrues en Ligue des Champions.

QTA dans le viseur
L'UEFA ciblerait le contrat qui lie à hauteur de 200 millions d'euros le PSG à QTA, une office de tourisme qatarienne. Le règlement de l'UEFA stipule en effet que lorsque le propriétaire d'un club à des liens avec la société contractante, le contrait peut être minoré. Si cela se confirmait, le PSG dépasserait alors les 45 millions d'euros de pertes prévues pour les saisons 2013-2014 et 2014-2015, et franchirait le seuil autorisé par l'instance.

Thiago Motta réclame l'arrivée de joueurs
Une nouvelle qui tombe mal pour le PSG, d'autant qu'un de ses cadres, Thiago Motta, a récemment clamé son intention de voir de nouveaux joueurs débarquer dans la capitale française. Dans les colonnes de France Football, l'Italien a révélé le fond de ses pensées : « Pour atteindre le niveau de grands clubs, on doit avoir dans notre équipe une plus grande concurrence. Et quand je dis ça, je parle pour tous les postes, le mien en premier. La concurrence, c'est très important. Tu dois savoir que si tu n'es pas bien, il y a derrière un coéquipier qui fait les choses comme toi, voire mieux. Ça, ça te fait beaucoup grandir. On doit ressentir un peu de la peur, se dire : ‘Si, aujourd'hui, je ne joue pas bien, eh bien, le prochain match, je ne le jouerais peut-être pas'. Si le PSG doit donc encore recruter cet été ? Oui, oui, oui... Demande aux supporters du PSG, ils te diront la même chose. C'est normal. Mais pas acheter pour acheter. Il faut de la qualité. Je te dis ça et, peut-être, qu'un joueur plus fort que moi arrivera et jouera à ma place... C'est ça le foot.»

Si sanction il doit y avoir, Paris en sera informé mi-juin. Une bien mauvaise nouvelle pour le club de la capitale, qui a fait d'Eden Hazard et de Paul Pogba ses priorités pour le mercato estival. En cas de sanction, la bande à Nasser pourrait toujours saisir le TAS (Tribunal arbitral du sport), voire même les tribunaux civils.