PSG : Serge Aurier condamné à deux mois de prison ferme

Voir le site Téléfoot

Serge Aurier - PSG
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-09-26T10:09:56.437Z, mis à jour 2016-09-26T10:16:40.112Z

Poursuivi pour des faits de violences contre un policier en mai dernier, Serge Aurier a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à deux mois de prison ferme. Le latéral du PSG fait appel.

La décision de justice est tombée ce matin du lundi 26 septembre. Dans l’affaire de violences contre un policier le 30 mai dernier, Serge Aurier a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris deux mois de prison ferme. La justice s’est montrée sévère : le procureur de la République avait requis deux mois de prison avec sursis et des travaux d’intérêt général.

Une peine lourde

Rappel des faits : le 30 mai 2016, au petit matin, Serge Aurier avait été arrêté par une patrouille de la brigade anticriminalité en compagnie d’amis après une nuit dans une boîte de nuit du 8e arrondissement, près des Champs-Elysées. Le défenseur parisien se serait rendu coupable, selon les forces de l’ordre, de faits de violences volontaires contre un policier lors de ce contrôle qui s’est envenimé. Il lui aurait asséné un coup de coude au thorax occasionnant au fonctionnaire un jour d’ITT (incapacité temporaire de travail), ce dont l’Ivoirien s’est défendu.

Outre la peine de prison ferme, le tribunal correctionnel de Paris a également condamné le latéral parisien à 600 euros de dommages et intérêts ainsi qu’à 1 500 euros de frais de justice, pour ces faits de violences volontaires sur personne dépositaire de l’ordre public.

Il n’ira pas en prison

Néanmoins, Serge Aurier ne dormira pas en prison car sa peine sera aménageable. Unai Emery devrait pouvoir compter sur lui dans les semaines à venir. Après le verdict, le Parisien a déclaré qu’il fait appel de sa condamnation.

Cette affaire judiciaire vient troubler un peu plus le début de saison difficile de Serge Aurier. Revenu dans les bonnes grâces des supporters parisiens et apprécié par le nouvel entraîneur Unai Emery, l’ancien Lensois a été à la peine sur le terrain : il a inscrit un but contre son camp à Monaco le 28 août (défaite 3-1 du PSG) et il a provoqué un penalty et a été expulsé sur le coup (deux cartons jaunes) à Toulouse le 23 septembre (défaite 2-0 du PSG).