PSG : et sinon, on le fait jouer comment Neymar ?

Voir le site Téléfoot

RTS1ADJX
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-08-05T08:49:01.650Z, mis à jour 2017-08-06T10:26:56.203Z

Le transfert de Neymar au PSG offre de nouvelles perspectives pour Unai Emery. On rêve notamment d'un quatuor offensif 100 % sud-américain.

Le PSG a réalisé un très, très gros coup sur le marché des transferts : il a trouvé son joueur du top 5 capable de porter son projet à des cimes jamais atteintes et de transformer des rêves en réalité. Mais comment fait-on jouer Neymar quand on s'appelle Unai Emery ?

4-4-3 : du classique, des malheureux

L'arrivée de Neymar dans la capitale va redistribuer totalement les cartes et changer le visage du PSG. Le Brésilien vient pour être le leader autour duquel le onze sera construit. On peut penser qu'Unai Emery commencera pas se la jouer vigilant en conservant son 4-3-3. En défense, on retrouvera le quatuor Kurzawa-Marquinhos-Silva-Alves, protégé par un premier rideau composé de Motta-Verratti-Rabiot. Devant ? Neymar à gauche, Di Maria à droite et Cavani en pointe. De l'équilibre, des combinaisons Kurzawa-Neymar d'un côté et Di Maria-Alves de l'autre, des dézonages du Brésilien et des caviars pour le goleador uruguayen. En gros, on prend la même chose mais en mieux.

433

4-2-3-1 : du football champagne

Mais Unai Emery pourra opter pour de l'audace avec un 4-2-3-1 très, très porté sur l'attaque avec un quatuor offensif 100 % Copa America : Neymar, l'enfant prodige, à droite, Di Maria, l'artiste, à gauche, Pastore, le maestro en 10, et Cavani, le tueur, en pointe. Du football champagne qui allumera le Parc des Princes à chaque sortie : des buts, des gestes techniques à la pelle et une complicité technique sans faille avec ce casting digne d'un western. Chacun est à sa place et pourra donner le meilleur de lui-même, sachant qu'il restera quelques cartouches sur le banc pour finir l'adversaire au cas où (Draxler, Lucas). Il faudra néanmoins assurer le repli pour rassurer une défense devant composée sans vrai milieu récupérateur, avec seulement Rabiot-Verratti devant elle.


4231

Alternance en fonction de la compétition ?

On peut donc comprendre qu'Unai Emery aura le choix et devrait même alterner en fonction de la compétition et de l'adversaire. En Ligue des Champions, le traditionnel 4-3-3 sera sans doute privilégié. En Ligue 1, le 4-2-3-1 suffira face à des équipes d'un niveau moindre. Il faut, enfin, garder à l'esprit que le mercato du PSG n'est peut-être pas encore terminé et que d'autres signatures pourraient encore modifier l'analyse. On pense par exemple à Fabinho...