Dans l'actualité récente

PSG - Transfert : Malaga appelle à l'aide !

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Benjamin KHALDI|Ecrit pour TF1|2012-08-13T09:57:00.000Z, mis à jour 2012-08-13T10:04:02.000Z

Après Lyon, c'est au tour de Malaga de demander de l'aide au Paris Saint-Germain. Le club espagnol, qui traverse quelques difficultés financières, souhaiterait récupérer un attaquant du PSG, pour compenser les départs de ses joueurs.

Contraint de vendre ses meilleurs joueurs, Malaga cherche à obtenir un coup de pouce du PSG.


Crises financière

A Malaga, l'heure est à la crise. Miné par des problèmes économiques, le club andalou a dû se séparer de certains de ses meilleurs joueurs, afin de renflouer ses caisses. Le milieu espagnol Santi Cazorla a rejoint Arsenal, le défenseur hollandais Mathijsen est retourné au Pays-Bas et l'attaquant vénézuélien Rondon a signé au Rubin Kazan. Avec tous ces départs, le club risque de faire pâle figure en Ligue des Champions cette année.

Une affaire de famille

Pour compenser ces départs, Malaga doit recruter. Mais le club ne peut plus se permettre les dépenses somptuaires des saisons précédentes. Les Andalous ont donc demandé de l'aide... au PSG ! Selon AS, Malaga souhaiterait récupérer un attaquant du Paris Saint-Germain. Les Espagnols auraient même fait leur choix : Peguy Luyindula (qui a déjà évolué en Liga) ou Guillaume Hoarau. Les dirigeants de Malaga n'auront aucun mal à entrer en contact avec leurs homologues du PSG : les propriétaires des deux clubs appartiennent à la même famille !

Le précédent lyonnais

Cet appel à l'aide de Malaga n'est pas sans rappeler celui de l'Olympique Lyonnais. Il y a un mois, le président de l'OL, Jean-Michel Aulas déclarait : ‘'Je dis au PSG : aidez-nous. Prêtez-nous des joueurs, et investissez sur le territoire français.‘' Une demande qui serait bientôt exaucé, puisque le défenseur parisien Milan Bisevac pourrait rejoindre l'OL dans les prochains jours.

Le PSG va-t-il répondre au SOS de Malaga ? Le départ d'un attaquant est envisageable, mais encore faut-il que Carlo Ancelotti donne son accord.