Dans l'actualité récente

PSG : un mercato animé, un recrutement raisonnable

Voir le site Téléfoot

Ben Arfa au PSG
Par Nicolas SCHIAVI|Ecrit pour TF1|2016-09-04T09:51:42.960Z, mis à jour 2016-09-04T09:51:42.960Z

Si le Paris Saint-Germain s'est montré très actif en négociant l'arrivée de joueurs majeurs, le club n'a finalement pas fait de folies pendant le mercato.

La star tant attendue n'est jamais venue. Les noms les plus prestigieux de la planète football se sont succédé au sujet du recrutement estival du club de la capitale. Entre rumeurs, signatures et désillusions, le champion de France en titre s'est montré raisonnable.

Ni Neymar, ni Ronaldo

Neymar ou Cristiano Ronaldo : les supporters y ont cru et ont longtemps rêvé à un mercato à tendance star. Mais les fans ont dû se contenter de Jesé Rodriguez (transféré du Real Madrid pour 25 millions d'euros) et Hatem Ben Arfa (arrivé libre de Nice), deux talentueuses recrues qui n'ont pourtant pas le standing des deux étoiles précédemment citées.

Bien décidé à se renforcer offensivement après le départ de Zlatan Ibrahimovic, le PSG devra compter sur Edinson Cavani à la pointe de l'attaque alors que le rendement de l'Uruguayen est très critiqué et que sa stature actuelle ne semble pas convenir à une équipe qui veut gagner la Ligue des Champions. Cet été, les noms d'Eden Hazard, Robert Lewandowski et Alvaro Morata ont circulé du côté de la capitale. Les pistes françaises Alexandre Lacazette, Anthony Martial et Antoine Griezmann ont également été évoquées sans qu'aucun de ces dossiers n'aboutissent.

Le PSG a aussi essayé de profiter du spleen de James Rodriguez au Real Madrid mais le joueur portera les couleurs de la Casa Blanca une saison supplémentaire. Paris n'a pas eu plus de réussite avec Lucas Lima, la pépite brésilienne du Santos FC.

Un budget à l'équilibre

Au milieu de terrain, l'équipe entraînée par Unai Emery a pensé à Sergio Busquets et Lassana Diarra avant de jeter son dévolu sur N'Golo Kanté finalement transféré de Leicester à Chelsea pour le plus grand bonheur d'Antonio Conte. Dommage pour le PSG, qui était prêt à casser sa tirelire pour enrôler l'international français.

Au final, les dirigeants parisiens ont dépensé 75,6 millions d'euros durant le mercato, enregistrant dans le même temps 63,5 millions de recettes. Rappelons qu'en 2012-2013, le président Nasser Al-Khelaifi avait mis la main au portefeuille avec 150 millions de dépenses pour seulement 5 millions d'euros de ventes. Le PSG serait-il entré dans l'âge de raison ?