Dans l'actualité récente

PSG : une saison quasi parfaite

Voir le site Téléfoot

error
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2014-05-08T16:05:00.000Z, mis à jour 2014-05-08T16:27:07.000Z

Le PSG a été sacré champion de France hier soir pour la quatrième fois de son histoire. Retour sur la saison presque parfaite du club parisien ainsi que ses ambitions pour la prochaine saison.

Malgré sa défaite à domicile face à Rennes, hier soir, le PSG a remporté son quatrième titre de champion de France (1986, 1994, 2013, 2014). C'est le deuxième titre pour le club parisien depuis son rachat par les Qataris à l'été 2011.

Le PSG, un champion record ?

Leader depuis la dixième journée de Ligue 1, le PSG a dominé le championnat de la tête et des épaules. Le PSG est même en passe de battre de nombreux records. En 2005-2006, Lyon avait remporté le championnat avec 84 points. A deux journées de la fin, le PSG en possède 83. Avec déjà 25 victoires à son actif, le PSG est là-aussi, à une seule longueur du record de la Ligue 1 : Reims (saison 1959-1960) et Nantes (saison 1965-1966) avaient remporté 26 matches.

Laurent Blanc espère d'ailleurs que son équipe s'appropriera ces records : « J'espère qu'on va marquer quelques points de plus d'ici la fin pour battre le record de points en L1. Cette équipe mérite d'être dans le livre des records. »

Trois trophées et un style de jeu agréable
Si Laurent Blanc n'était pas le premier choix des dirigeants du PSG, le « Président » a parfaitement rempli sa mission. Avec lui, le PSG vient de décrocher trois titres : le championnat, la Coupe de la Ligue et le Trophée des champions. Et aujourd'hui, Laurent Blanc a prolongé son contrat jusqu'en juin 2016.

Dans le jeu, le PSG joue désormais en mode « Barça » avec la volonté d'avoir la possession du ballon alors qu'avec Ancelotti, l'équipe procédait en contre. Le PSG a ainsi reçu des louanges pour son jeu comme celles de Michel Platini : « Le PSG s'est exprimé à un très bon niveau toute la saison. »

Ibra-dépendance et fair-play financier
Seul bémol dans cette glorieuse saison, l'élimination en quart de finale de la Ligue des Champions par Chelsea. Mais le PSG était privé de Zlatan Ibrahimovic dont on sait ô combien il est important dans l'effectif. Avant sa blessure, le Suédois avait inscrit 25 buts et délivré 11 passes décisives en championnat. Ibrahimovic a d'ailleurs inscrit un tiers des buts de son équipe et est devenu en mars dernier le meilleur buteur du PSG sur une saison, effaçant des tablettes le vieux record de Carlos Bianchi.

Pour la saison prochaine, le PSG devra donc s'efforcer de ne plus être Ibra-dépendant afin d'éviter une nouvelle mésaventure en cas d'absence de sa star. Cela peut passer par le recrutement de plusieurs joueurs offensifs mais le club parisien doit désormais composer avec les sanctions du fair-play financier.
L'été prochain, le PSG ne pourra recruter qu'un seul joueur pour 60 millions d'euros sauf s'il vend des joueurs au préalable. Et en Ligue des Champions, le PSG ne pourra inscrire que 21 joueurs au lieu de 25 dont 8 formés en France. Cela donne donc du crédit à la piste Eden Hazard puisque le milieu offensif belge a été formé à Lille.