Dans l'actualité récente

PSG-Valence : Paris face à son destin

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-03-06T13:16:00.000Z, mis à jour 2013-03-06T13:19:41.000Z

Le PSG se trouve en très bonne position avant son huitième de finale retour de Ligue des champions face à Valence. Vainqueur en Espagne, Paris a l'avantage du terrain et les joueurs pour se qualifier. Reste à concrétiser.

Le PSG est censé montrer son véritable visage cette saison en Ligue des champions. C'est d'ailleurs exactement ce qui s'est passé à Mestalla (victoire 1-2) au match aller. Mercredi soir au Parc des Prince, les Parisiens seront une fois de plus attendus au tournant, surtout après la déclaration de leur directeur sportif Leonardo suite au revers concédé à Reims en championnat.

Faux-pas interdit
Plein de maîtrise au match aller à Valence, le PSG est attendu à un niveau équivalent mercredi soir au Parc des Princes. La supériorité affichée en Espagne demande confirmation pour ce huitième de finale retour. Car au vu des investissements consentis et du tirage au sort relativement favorable, atteindre les quarts de finale de la Ligue des champions cette saison est devenu une quasi obligation pour les Parisiens. Surtout après que Leonardo ait maladroitement concédé que l'équipe francilienne était plus bâtie pour les joutes européennes que pour l'âpreté de la Ligue 1.

Un être vous manque ?
L'absence la plus remarquée dans les rangs du PSG mercredi sera évidemment celle de Zlatan Ibrahimovic. Le géant suédois, expulsé en fin de match à l'aller, est donc suspendu pour cette rencontre. Mais au vu de sa performance moyenne à cette occasion, il n'est pas dit que Paris pâtisse réellement de ce manque. Ezequiel Lavezzi, Javier Pastore et Lucas Moura avaient montré à Mestalla leurs capacités à se jouer de la défense espagnole avec ou sans l'aide d'Ibra. De plus, le retour aux affaires de Thiago Silva éclipse l'absence de son ancien compère milanais.

Outsider en C1
Contrairement à la Ligue 1 où le PSG est l'équipe à battre, en Ligue des champions les Parisiens peuvent avancer avec un tantinet moins de pression. Si Paris se qualifie comme prévu pour les quarts de finale de la compétition, la possibilité d'une victoire finale sera de moins en moins à exclure. En tant qu'outsider aux moyens de ses ambitions, le club de la capitale pourrait bien commencer à inquiéter quelques cadors européens. Sachant que l'un d'eux, Manchester United, est déjà éliminé.

Le PSG saura mercredi soir s'il peut continuer à rêver de Ligue des champions dès cette année.