PSG : Van der Wiel et Motta critiquent la gestion du club

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-05-24T15:07:08.826Z, mis à jour 2016-05-24T15:12:48.146Z

Malgré une saison riche en titres, plusieurs joueurs du Paris Saint-Germain sont montés au créneau ces derniers jours pour critiquer la gestion du club.

Les joueurs du Paris Saint-Germain ont donc attendu la fin de saison pour délier leur langue. Après Salvatore Sirigu et l’agent de Lucas, ce sont Thiago Motta et Gregory Van der Wiel qui chargent la gestion du club.

Thiago Motta regrette le départ de Zlatan Ibrahimovic…

Sous contrat avec le PSG en 2017, Thiago Motta a fait passer plusieurs messages en marge du rassemblement de la sélection italienne, dans une interview accordée à la Gazzetta dello Sport. Le milieu de terrain regrette le départ de Zlatan Ibrahimovic : « Ronaldo et Neymar sont des grands joueurs. Mais je ne sais pas s'ils peuvent être des leaders pour l'équipe comme Ibrahimovic. Le risque de faire un pas en arrière est à envisager car la chose la plus importante est la synergie et l'harmonie dans un vestiaire. »


… Et l’absence d’un directeur sportif

A l’arrivée des Qataris au PSG en 2011, Leonardo s’est occupé du recrutement de la majorité des stars. Depuis son départ, les arrivées sont moins clinquantes, malgré le directeur sportif adjoint, Olivier Létang. Thiago Motta regrette cette situation : « Le PSG a besoin d'une figure comme Leonardo et une structure comme la Juventus. Le départ d'Ibrahimovic met un terme à un cycle. Nous avons perdu un vrai leader. Mais l'équipe n'a pas besoin d'une révolution. »

Van der Wiel charge Laurent Blanc

Dans un entretien accordé à Eurosport, Gregory Van der Wiel n’a pas non plus épargné la direction du PSG. Le contrat du joueur qui a disputé 17 matches de Ligue 1 n’a pas été renouvelé. Le latéral droit n’a pas caché sa déception : « Honnêtement, j’aurais bien aimé rester à Paris, mais le staff a bien compris ma décision de partir. […] Il ne m'a jamais expliqué pourquoi j'étais son deuxième choix, peut-être que cela m'aurait permis de comprendre son raisonnement. Si le titulaire habituel n'est pas disponible et qu'un autre joueur joue à votre place alors que ce n'est même pas son poste, cela veut dire que les gens ne vous font vraiment pas confiance. »

Le Hollandais n’a pas vécu la meilleure saison de sa carrière : « Je me suis senti parfois très mal à Paris, j'étais triste parce que j'ai les qualités pour jouer en Ligue des Champions, mais les choses ne se sont pas passées comme je l'ai voulu. » Laurent Blanc en a également pris pour son grade : « On ne communiquait pas vraiment. Même pas du tout. Je suppose qu'il n'aime pas parler aux joueurs. Il ne m'a jamais expliqué pourquoi j'étais devenu le deuxième ou le troisième  latéral dans son esprit. Peut-être aurais-je pu comprendre son raisonnement.»