Dans l'actualité récente

PSG : Vers un mercato estival 2016 record ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-01-27T10:10:30.918Z, mis à jour 2016-01-27T13:18:56.269Z

Débarrassé de ses contraintes liées au fair-play financier, le Paris Saint-Germain pourrait faire des folies lors du mercato estival 2016. Une star ou deux joueurs de classe mondiale devraient rejoindre le club.

<em>L’Equipe </em>a lâché une véritable bombe ce mercredi matin. Le Paris Saint-Germain devrait bénéficier d’un budget record à l’intersaison pour recruter. Et pour cause, le club de la capitale aurait parfaitement répondu aux attentes de l’UEFA dans le cadre du fair-play financier. La manne financière à disposition de Nasser Al-Khelaïfi lui permettra de trouver le successeur de Zlatan Ibrahimovic.

Les comptes du PSG sont au beau fixe

Avec le fair-play financier, l’UEFA n’a pas épargné le Paris Saint-Germain. Régulièrement dans le viseur de l’instance pour sa politique onéreuse de transfert, le club francilien a reçu plusieurs sanctions. Lors du mercato estival 2014 par exemple, le PSG a été freiné dans son recrutement, ne disposant « que » de 60 millions d’euros pour attirer de nouveaux joueurs.

Tout cela semble désormais être de l’histoire ancienne, comme l’explique L’Equipe. Les comptes de l’équipe présidée par Nasser Al-Khelaïfi seront à l’équilibre à l’issue de la saison. L’UEFA devrait donc lever définitivement toutes les sanctions infligées au PSG. Pour rappel, le club présentait un bilan excédentaire en juin dernier, alors qu’il avait le droit à un déficit de 30 millions d’euros. Le bonne élève Paris sera récompensé.



Des sources de revenus multiples

Pour arriver à l’équilibre et même présenter un bilan excédentaire, le Paris Saint-Germain a instauré une politique lui permettant de multiplier ses sources de revenus. Le club a notamment ouvert une nouvelle boutique dans le Parc des Princes, qui lui assure des revenus de merchandising phénoménaux. Paris bénéficie également de droits TV en hausse et de dons conséquents de l’UEFA, en vertu de son parcours en Ligue des Champions. A l’issue de la saison en cours, le PSG aura un budget de 520 millions d’euros selon L’Equipe. Un record en France, qui permettra au club de se faire plaisir sur le marché des transferts.

La politique de la star

Depuis l’arrivée du Qatar au PSG en 2011, Nasser Al-Khelaïfi recrute une star par mercato estival. En 2011, le président bâtit l’équipe et construit les fondations en recrutant des hommes clés du projet, tels que Salvatore Sirigu et Blaise Matuidi. Dans sa quête du « nouveau Messi », il attire Javier Pastore, pour 43 millions d’euros.

Lors du mercato estival suivant, en 2012, le président signe un coup énorme en attirant les deux joyaux de l’AC Milan, Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva. Ezequiel Lavezzi et Marco Verratti rejoignent également la capitale française. En 2013, Nasser Al-Khelaïfi continue sa politique et recrute Edinson Cavani pour 64 millions d’euros, une somme record en France. L’année suivante, limité par l’UEFA, Paris parvient tout de même à enrôler David Luiz contre 49,5 millions d’euros. En juillet dernier, c’est Angel Di Maria qui a signé au PSG, contre 63 millions d’euros.



Deux joueurs talentueux plutôt qu’une star ?

Pour le mercato estival à venir, Nasser Al-Khelaïfi pourrait changer son fusil d’épaule. Plutôt que de recruter une star, le président pourrait faire venir deux joueurs de classe mondiale. Sa priorité est certainement de remplacer Zlatan Ibrahimovic par un joueur doué sur les terrains verts, mais jouissant également d’un potentiel marketing fort. Dans cette optique, la priorité du PSG pour la prochaine saison s’appelle Cristiano Ronaldo. Suivent ensuite Neymar et Lionel Messi.


Cristiano Ronaldo l’intouchable

L’intérêt du Paris Saint-Germain pour Cristiano Ronaldo n’est pas nouveau, bien au contraire. Depuis que le Portugais a chuchoté à l’oreille de Laurent Blanc en Ligue des Champions, les rumeurs se sont de plus en plus insistantes. Si Paris est prêt à lui offrir un salaire hebdomadaire de 353 000 euros, le club français pourrait se heurter au refus du Real Madrid. Interdits de recrutement pendant les deux prochaines fenêtres de mercato, les Merengue n’ont aucun intérêt à laisser partir le Portugais.

Florentino Pérez a d’ailleurs été catégorique sur le sujet. Cristiano Ronaldo ne quittera pas Madrid cet été. Le président l’a confié à France Football : « Les supporters du PSG rêvent de Cristiano Ronaldo ? Cela ne m’étonne pas car Cristiano est le meilleur joueur du monde et le leader du Real Madrid. Normal qu’ils en rêvent… Il est l’héritier du grand Alfredo Di Stefano et il est heureux ici. Donc, il ne va pas quitter le Real. Parce que le meilleur joueur du monde doit évoluer dans le meilleur club du monde. » Selon L’Equipe, le transfert de CR7 est estimé à 100 millions d’euros.

Neymar, l’option numéro deux

En cas d’échec sur la piste menant à Cristiano Ronaldo, le PSG se rabattrait sur Neymar. La rumeur a germé en juillet dernier, lancée par Mundo Deportivo. Le club français devrait alors s’acquitter de la clause libératoire du Brésilien, soit 190 millions d’euros. Là encore, on voit mal le FC Barcelone se séparer d’un joueur qui incarne l’avenir et l’après-Messi. Sous contrat avec les Catalans jusqu’en 2019, Neymar devrait rapidement prolonger, comme l’a rappelé Luis Enrique en conférence de presse : « Oui, je pense que Neymar va prolonger son contrat. »

Lionel Messi, le rêve impossible

Autre joueur doué techniquement et à fort potentiel marketing, Lionel Messi. L’Argentin fait bien entendu partie de la short-list du PSG, mais, là encore, le dossier semble compliqué, voire impossible. Cet été, Josep Bartomeu confirmait l’intérêt de Paris pour la Pulga : « Le PSG m'a demandé si Messi était à vendre. Je lui ai répondu: "Et Verratti?". Ils ont dit non, et donc, Messi non plus. Et puis Messi quoi… »

Hazard et Lewandowski

Si le Paris Saint-Germain ne parvient pas à recruter l’un de ses trois larrons, il pourrait bien passer au plan B et recruter deux très bons joueurs. Parmi eux, Paris lorgnerait sur Eden Hazard, qui devrait quitter Chelsea cet été. Pour s’attacher les services du Belge, Nasser Al-Khelaïfi devra débourser 105 millions d’euros.

L’autre joueur, recruté en complément d’Eden Hazard, pourrait être Robert Lewandowski, un attaquant également pisté par le Real Madrid. Selon Bild, Paris aurait déjà proposé 15 millions d’euros net par saison, soit six de plus que ce qu’il gagne actuellement au Bayern Munich. Dans Téléfoot, l’attaquant n’avait pas fermé la porte à une arrivée au PSG.