PSG : Voici à quoi pourrait ressembler l’équipe avec Angel Di Maria

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-08-07T12:55:04.044Z, mis à jour 2015-08-07T13:06:00.707Z

Angel Di Maria est officiellement au Paris-Saint Germain. Un joueur capable d’évoluer au milieu, mais également sur les côtés. Si c’est une recrue de choix pour Paris, il pourrait surtout donner des migraines à Laurent Blanc…

Après plusieurs semaines d’intenses tractations, Angel Di Maria s’est enfin engagé au PSG. C’est quasiment certain, l’Argentin sera titulaire. Laurent Blanc devra alors faire plusieurs choix, aussi bien au niveau des joueurs que du schéma de jeu. Optant pour le 4-4-2 et le 4-3-3 en fin de saison dernière, l’entraîneur du PSG fera dans la continuité cette saison. Voilà à quoi pourrait ressembler sa tactique.

Trois options de 4-3-3

La logique voudrait que Laurent Blanc conserve son fameux 4-3-3 cette saison. Il garderait ainsi les bases de l’exercice 2014-2015, avec un milieu composé de Thiago Motta, Blaise Matuidi et Marco Verratti. Angel Di Maria prendait alors la place de Javier Pastore à gauche. Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani complèteraient la ligne d’attaque. Dans le couloir gauche, Di Maria pourrait faire parler son imprévisiblité, ses qualités de dribbleurs, mais également de centreur. Sur les cinq dernières saisons, il a adressé la bagatelle de 72 passes décisives.



Un système de jeu convainquant, mais qui pousserait Javier Pastore sur le banc du PSG. Et vu les prestations de l’Argentin la saison passée et lors de la Copa America, ce ne serait pas forcément une bonne idée. Laurent Blanc pourrait alors opter pour un 4-3-3 avec deux récupérateurs, Matuidi et Verratti, et un relayeur, Pastore. Le trio d’attaque ne changerait pas : Di Maria, Ibrahimovic et Cavani. Le problème, avec cette formation, est l’absence de Thiago Motta. Matuidi devrait le remplacer à la récupération du ballon, et ce n’est pas sa qualité première. Le Français aime se projeter et courir vers l’avant.



La dernière possibilité en 4-3-3 est de sortir Matuidi de l’équipe. Le milieu serait alors formé par Di Maria, Motta et Verratti. Pastore regagnerait le couloir gauche de l’attaque, épaulé par Ibrahimovic et Cavani. El Fideo retrouverait un rôle dans lequel il a excellé avec l’Argentine en 2012, puis au Real Madrid. Positionné au milieu de terrain, Di Maria pourrait faire parler sa qualité de passe, son accélération et ses changements de rythme. Cette option permettrait également à Laurent Blanc d’alterner en plein match entre le 4-4-2 et le 4-3-3, comme faisait Ancelotti à la Maison Blanche.



PSG 1PSG 2PSG 3

Des possibilités en 4-4-2 pour le PSG

Cette saison, Laurent Blanc pourrait également décider d’opter pour un 4-4-2 en losange. Avec un tel schéma, la présence de Matuidi dans l’équipe est plus qu’incertaine. La première option serait de placer Thiago Motta devant la défense, épaule par Di Maria devant à gauche, et Verratti à droite. Pastore jouerait alors en 10, juste derrière Ibrahimovic et Cavani.



Laurent Blanc pourrait décider d’opter pour ce schéma, mais inverser les positions de Javier Pastore et Angel Di Maria. L’ancien de Palerme occuperait alors le même poste que la saison passée, devant Thiago Motta, tandis qu’El Fideo jouerait derrière les attaquants. Il pourrait alors mettre à profit sa qualité de passes, de feintes et de louches. Cette position lui permettrait également de multiplier les tirs, lui qui est réputé pour sa lourde frappe.



La dernière possibilité pourrait être utilisée en cas de départ de Thiago Motta. Blaise Matuidi récupèrerait la place de l’Italien, dans un rôle de sentinelle / récupérateur.



PSG 4PSG 5PSG 6

Que retenir de ces schémas ?

A la vue des différents schémas proposés, plusieurs éléments sautent aux yeux : Ezequiel Lavezzi et Lucas seront cantonnés au banc. La titularisation d’Angel Di Maria implique la sortie d’un des titulaires habituels de l’équipe. Le choix pourrait se faire entre Blaise Matuidi et Thiago Motta. Javier Pastore n’est pas non plus assuré d’être titulaire à tous les matches.