PSG : Zlatan Ibrahimovic doit de l’argent au club parisien

Voir le site Téléfoot

error
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-09-23T08:43:54.814Z, mis à jour 2016-09-23T09:46:51.532Z

Zlatan Ibrahimovic a laissé entendre dernièrement que le PSG lui doit encore de l’argent sur son dernier salaire. Mais il semblerait en fait que ce soit lui qui ait une dette envers le club parisien.

L’histoire entre le Paris Saint-Germain et Zlatan Ibrahimovic s’est terminée en juin dernier avec le départ du buteur pour Manchester United. Mais l’idylle qui a duré quatre ans n’est pas encore complètement achevée. Entre le club et le Suédois, l’histoire n’est pas encore refermée car il reste des détails à régler.

Ibra réclame de l’argent à Paris…

Peu avant le derby face à Manchester City en Premier League (défaite des Red Devils 1-2 à domicile), Zlatan Ibrahimovic avait confié à SFR Sport que la seule chose qui lui manquait de son passage à Paris était « son salaire ». Plus précisément, l’attaquant faisait référence à son dernier salaire qui ne lui aurait pas été versé par les Rouge et Bleu. Le club s’est exprimé dans la foulée, indiquant que le litige était confidentiel et serait bientôt réglé.

Mais selon les informations de L’Equipe ce 23 septembre, la retenue sur salaire (environ 30%) exercée par le PSG sur le dernier mois de salaire d’Ibrahimovic est justifiée : elle correspond à des dettes du joueur du temps où il jouait en Italie.

… sauf que c’est lui qui en doit au club !

Explications : en juillet 2012, le PSG recrutait Zlatan Ibrahimovic à l’AC Milan pour environ 20 millions d’euros. A l’époque, le Suédois devait de l’argent au fisc italien. Paris s’était engagé à les payer, tandis que le buteur avait signé un accord pour rembourser cette somme au PSG. Mais en quatre saisons en France, « Ibracadabra » n’a jamais remboursé son employeur.

D’où cet imbroglio évoqué par le joueur il y a quelques jours. Le PSG lui doit bien de l’argent… parce qu’Ibra doit lui aussi de l’argent au club ! D’après L’Equipe, les champions de France verseront à l’ancien international suédois la somme retenue sur son dernier salaire quand l’intéressé aura réglé sa dette.