Dans l'actualité récente

PSG - Zlatan Ibrahimovic : "La perfection n'existe pas."

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-01-27T20:01:00.000Z, mis à jour 2013-01-28T13:40:10.000Z

Zlatan Ibrahimovic, le buteur fantasque du PSG, a accordé une interview à Claire Chazal. Le Suédois y parle de ses motivations, de son livre et de son état d'esprit. Heureux comme personne, il dit ne rien regretter.

L'attaquant star du PSG Zlatan Ibrahimovic s'est confié au micro de Claire Chazal

La France déjà séduite par Ibra
« Je ne connais pas la Ligue 1 mais la Ligue 1 me connaît. » A son arrivée au PSG, Zlatan Ibrahimovic annonce la couleur : son aura de superstar rayonne dans l'Hexagone tandis que notre championnat ne le passionne pas vraiment. Pour autant, cela ne semble pas atteindre sa motivation, eu égard aux 19 buts qu'il a marqués après 21 journées. Avec quasiment un tir converti par rencontre, le Suédois affiche des statistiques de premier ordre, le genre de statistique qui peut changer le visage d'une équipe et la porter vers d'autres cieux. D'ailleurs, telle est la mission du Messie Ibra.
Un livre pour se dévoiler
Eduqué à la dur (cela se voit sur le terrain), Zlatan Ibrahimovic c'est l'alliance entre un talent hors du commun et un caractère bien trempé. Aux côtés de Claire Chazal, il affiche une décontraction et un sourire qu'on ne lui connait guère. Pourquoi écrire un livre maintenant ? Parce qu'il ne veut pas faire comme tout le monde. Il souhaite se livrer à tous les fans du ballon rond, afin que ceux-ci le connaissent davantage et le comprennent mieux. « Je veux être celui qui fait des erreurs et qui apprend de ses erreurs. »

« Je ne regrette rien. »
Avec l'âge et grâce aux épreuves qu'il a traversées, Zlatan Ibrahimovic est devenu sage. Il dit dépenser moins d'argent et ne coure plus après « une perfection qui n'existe pas. » Dans son « ghetto » qu'il aime appeler « son paradis », sa famille l'a aidé et soutenu. C'est une force. Sa motivation, il la trouve dans les attentes que le PSG nourrit en lui, « Je dois travailler dur et obtenir des résultats. » Enfin, il « ne regrette rien. » Logique, il joue au football et vit du football. « Mon rêve ? Je vis mon rêve. »

Moins arrogant qu'à l'accoutumée, Zlatan a donc montré un visage humain.