Dans l'actualité récente

Qatar 2022 : 400 morts sur les chantiers de la Coupe du monde

Voir le site Téléfoot

error
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2014-02-18T16:20:00.000Z, mis à jour 2014-02-18T17:11:21.000Z

La Coupe du monde de football 2022, qui aura lieu au Qatar, n'en finit pas de créer la polémique. Un article du Guardian révèle que le chantier aurait déjà causé plus de 400 morts, rien que chez les travailleurs népalais.

L'organisation de la Coupe du monde de football en 2022 au Qatar ne cesse de susciter les réactions les plus vives. Quand il s'agit de critiquer le fait de jouer sous des températures caniculaires, cela passe encore. Mais la dernière polémique s'avère bien plus grave, puisqu'elle concerne les conditions de travail mortelles des travailleurs employés par l'Etat qatari. Le journal britannique The Guardian dénonce la mort sur les chantiers de plus de 400 travailleurs népalais.

Les chantiers de la mort
L'article du Guardian relaie un rapport du comité de coordination népalais Pravasi, dénonçant la mort de plus de 400 travailleurs ressortissants du Népal sur les chantiers de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Des chiffres effrayants que l'Etat qatari ne confirme pas pour le moment. Mais les ONG et la presse internationale ont d'ores et déjà tiré la sonnette d'alarme.

La partie émergée de l'iceberg
Le scandale est peut-être même d'une ampleur plus importante encore, puisque les 400 morts annoncées ne concernent que les travailleurs népalais employés sur ces chantiers. Sachant que cette nationalité ne représente que 20% de la main d'œuvre immigrée utilisée au Qatar, et que les conditions de travail des ouvriers indiens, bangladais, pakistanais ou sri lankais ne sont pas meilleures. Le chiffre global pourrait donc être bien plus élevé.

Le Qatar peut-il perdre la Coupe du monde ?
Devant l'indignation de la communauté internationale, la FIFA décidera-t-elle de retirer l'organisation de la Coupe du monde 2022 au Qatar ? Cette éventualité paraît très peu probable, même si selon Tim Noonan, directeur de campagne et de communication de la Confédération syndicale internationale, la FIFA se pose des questions. Tim Noonan affirme ainsi sur TV5 que : « Certains hauts responsables de la FIFA ont évoqué un possible revote en 2015. »

D'ici là, d'autres scandales pourraient émerger. Le Qatar a tout intérêt à revoir sa copie s'il veut que l'organisation de cette Coupe du monde 2022 véhicule une image positive pour le pays.