Qualifications Mondial 2018 : l'Espagne qualifiée, l'Italie officiellement barragiste

Voir le site Téléfoot

Isco - Espagne
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-10-07T10:17:13.907Z, mis à jour 2017-10-07T10:17:18.007Z

Alors que l'Italie a concédé un nul à domicile, l'Espagne s'est officiellement qualifiée pour la prochaine Coupe du monde en disposant de l'Albanie.

Le Groupe G, considéré comme celui de la mort en raison de la présence de l'Italie et de l'Espagne, a livré son verdict : sans surprise, c'est la Roja qui a directement validé son billet pour le Mondial 2018.

L'Espagne avait remporté la finale

A la faveur de sa victoire face à l'Italie chez elle (3-0), l'Espagne avait fait un grand pas vers la qualification directe pour la Coupe du monde en Russie. C'est devenu officiel après son succès vendredi soir face à l'Albanie sur le même score (3-0). Une nouvelle balade pour la Roja, emmenée encore une fois par un Isco immense et buteur (16e). Il a été imité par Rodrigo (23e) et Alcantara (26e).

La rencontre a surtout été marquée par les sifflets à l'article de Gerard Piqué, très impliqué dans la cause catalane, sachant que le défenseur espagnol a également été ovationné lors de sa sortie peu après l'heure de jeu. Une soirée contrastée, dès lors, pour le joueur du FC Barcelone ayant affirmé son attachement à sa sélection après avoir sous-entendu qu'il pourrait la quitter avant 2018 si ses dirigeants le désiraient.

L'Espagne rejoint finalement l'Arabie Saoudite, l'Iran, le Japon, la Corée du Sud, l'Allemagne, l'Angleterre, la Belgique, la Russie, le Mexique et le Brésil au rang des équipes déjà qualifiées.

L'Italie officiellement barragiste

Cela veut dire que l'Italie, confortable deuxième de ce groupe G, est assurée de disputer les barrages. La Nazionale n'a pas su faire mieux qu'un nul sur sa pelouse face à la Macédoine (1-1), ce qui la repousse à cinq longueurs de l'Espagne avec seulement un match encore à jouer. Autrement dit, il y aura déjà un très, très gros client pour les barrages et on imagine déjà que personne ne voudra tomber sur l'Italie