Qualifications Mondial 2018 : l'Italie doit réaliser un "exploit" selon Buffon

Voir le site Téléfoot

Gianluigi Buffon - Juventus
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-11-12T16:54:43.688Z, mis à jour 2017-11-12T19:28:54.661Z

Battue par la Suède lors du barrage aller, l'Italie n'est virtuellement pas qualifiée pour la prochaine Coupe du monde, une compétition qu'elle n'a pas manquée depuis 1968.

Battue par la Suède à Solna à l'issue du match aller (0-1), l'Italie va devoir se retrousser les manches si elle veut rallier la Russie et s'éviter une sacrée désillusion.

"Un exploit"

Vieux briscard et champion du monde en 2006, Gianluigi Buffon en a vu d'autres. Mais il sait que l'Italie se retrouve dos au mur après avoir chuté face à la Suède lors de son barrage aller. "Demain [Lundi], nous sommes obligés de faire un petit exploit et il faut que les gens nous soutiennent" annonce le gardien emblématique de la Nazionale. On rappellera que l'Italie n'a pas manqué un Mondial depuis 1958… Autant dire qu'un nul ou une défaite demain sonnera comme une sacrée anomalie dans l'histoire de cette glorieuse nation.

Buffon appelle au soutien du public

Gianluigi Buffon a surtout appelé le public à soutenir son équipe malgré la déconvenue observée lors du match aller. Le portier veut impliquer tout le monde et compte sur ce douzième homme pour renverser la vapeur, "Ce qui compte, c'est que les tifosi acceptent quelques petites erreurs, c'est comme ça qu'un joueur se sent soutenu. Si au contraire, on se retrouve sous les sifflets et les critiques, ça aura des effets négatifs. Pour ça, il y aura la place à la fin de la 90e minute et chacun de nous devra avoir l'humilité de l'accepter". Si l'Italie ne composte pas son billet alors Buffon acceptera toutes les critiques du monde.

La Suède n'imagine pas l'Italie tout miser sur l'attaque

L'Italie n'a qu'un seul but de retard mais il faudra en marquer au moins deux pour voir la Russie en juin prochain. Mais la Suède ne s'attend pas à subir pendant tout le match, compte tenu de l'ADN de la Nazionale et des risques que cela engendrerait sur des contres. C'est du moins ce que pense Andreas Granqvist, capitaine de la Suède, "Je ne crois pas que l'Italie soit une équipe qui ne va faire qu'attaquer, parce que s'ils le font ils savent qu'on va se procurer des occasions et peut être marquer chez eux, ce qui les obligerait à en marquer trois, a estimé Granqvist dimanche. Mais bien sûr, ils seront à domicile et devront être un peu plus offensifs".

Plus d'actualité