Quevilly - OM : Entre honte et faute professionnelle

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-03-21T08:56:00.000Z, mis à jour 2012-03-21T09:12:02.000Z

L'Olympique de Marseille s'est incliné en quart de finale de la coupe de France contre Quevilly (2-3 ap.), petit poucet de la compétition. C'est la septième défaite consécutive pour les Phocéens qui entrent un peu plus dans la crise.

Condamné à gagner contre le 16eme de National, l'OM a essuyé une nouvelle désillusion au stade Michel d'Ornano.



L'entraineur marseillais a eu la difficulté de devoir s'exprimer en premier à propos de la prestation de son équipe. S'il reconnait que toutes « les défaites sont toujours horribles [...] celle-là l'est vraiment. » Le découragement n'est pourtant pas à l'ordre du jour pour l'ancien coach de Monaco mais il admet tout de même un « sentiment de honte » face à cette prestation.


Retour sur la série noire de l'OM



Les joueurs de l'OM ont exprimé un discours similaire à la sortie du vestiaire. Responsable sur le deuxième but de Quevilly, Souleymane Diawara n'a pas mâché ses mots pour qualifier la défaite : « Cette élimination est une faute professionnelle. Sans manquer de respect à Quevilly, on devait passer. Mais on n'a pas joué, tout simplement. On a tous la tête dans le sac. »




Derrière la déception d'une élimination surprise, les hommes de Didier Deschamps doivent réagir rapidement sous peine de voir leur fin de saison se transformer en véritable calvaire. Si les espoirs d'une qualification européenne en championnat sont désormais compromis, une nouvelle échéance se présente à eux rapidement. Dans sept jours, c'est le Bayern Munich qui se présentera au Vélodrome pour le quart de finale aller de la Ligue des champions.


Cette déroute marseillaise ne risque en tout cas de ne pas gâcher le bonheur de Quevilly, qualifié pour la deuxième fois en trois dans le dernier carré de la compétition.