Dans l'actualité récente

Raymond Domenech n'épargne personne dans son livre

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Gwendoline NATALI|Ecrit pour TF1|2012-11-19T15:03:00.000Z, mis à jour 2012-11-20T17:30:51.000Z

La sortie du livre de Raymond Domenech "Tout seul" prévue pour mercredi fait grand bruit. Dans celui-ci, l'ancien sélectionneur de l'Equipe de France a décidé de vider son sac. Ribéry, Gourcuff ou encore Nasri : tout le monde en prend pour son grade. Extraits.

Raymond Domenech aime la polémique. Critiqué pendant de nombreuses années alors qu'il était à la tête de l'Equipe de France, l'ancien sélectionneur déballe tout. Sans langue de bois, il confie les coulisses de son fiasco.


« Ribéry ne m'aime pas »
Raymond Domenech explique tout d'abord sa relation tendue avec Franck Ribéry. « J'ai vu dans ses yeux la haine, le mépris ou la jalousie. Il ne l'aime pas c'est certain » écrit l'ancien sélectionneur en parlant du Bavarois. « Quand j'ai voulu le remercier, il m'a envoyé paître en retirant son bras: Ne me touchez pas ! Tout Ribéry qu'il était, je l'aurais volontiers accroché au plafond » raconte Domenech, relatant une anecdote de septembre 2009. « Un joueur cadre de l'Euro 2008 m'avait prévenu au sujet de Ribéry et moi je lui ai donné les clés ! Quel con je suis... ».


« Des gifles à Gourcuff »
C'est en suite autour de Yoann Gourcuff d'essuyer les critiques. Domenech confie avoir eu « envie de mettre des gifles avec son air de garçon candide, de pauvre petit malheureux à qui on veut du mal, un meneur c'est un guerrier, pas un suiveur ». L'ancien sélectionneur n'est pas tendre avec le joueur de l'OL. « Quand Ribéry et d'autres avaient tué la séance parce que Gourcuff se trouvait dans leur équipe: il n'a rien vu, il a subi et je me suis dit qu'il restait dans son monde des bisounours ».

« Nasri ne pense qu'à sa gueule »
Raymond Domenech ne s'arrête pas là et continue de distribuer des cartons à tous ses anciens joueurs. Au tour de Karim Benzema : « Il a la morgue d'un grand joueur sans en être encore un. Heureusement pour lui, il a su se remettre en cause lorsque José Mourinho est devenu coach du Real. Karim sera un grand joueur tant qu'il restera dans la compétition, stimulé par la concurrence ». Enfin, Samir Nasri reçoit le dernier coup fatal : « Il symbolise cette dérive des joueurs ne pensant qu'à leur gueule. Au sein d'un groupe, il vient toujours appuyer là où ça fait mal et révèle la faille au lieu de la colmater ».

Nul doute que Raymond Domenech a décidé d'abandonner la langue de bois dans son livre « Tout seul ». Dans cet ouvrage il se confie ouvertement sur les six années compliquées passées à la tête de l'Equipe de France.