Real-Barça : Ramos et Piqué en remettent une couche

Voir le site Téléfoot

Sergio Ramos et Gerard Piqué
Par Grégoire Duhourcau|Ecrit pour TF1|2017-04-24T08:53:02.714Z, mis à jour 2017-04-24T11:12:32.254Z

Le Clasico remporté dimanche soir par le FC Barcelone sur le terrain du Real Madrid (3-2), a été le théâtre d'une nouvelle prise de bec entre Sergio Ramos et Gerard Piqué.

Sergio Ramos et Gerard Piqué ne se lâchent plus ! Les deux joueurs se sont une nouvelle fois échangé des politesses dimanche soir, lors du Clasico remporté dans les dernières minutes par le FC Barcelone sur le terrain du Real Madrid (3-2). On joue alors la 78ème minute de jeu. Sergio Ramos vient d'écoper d'un carton rouge qu'il juge sévère pour un tacle sur Lionel Messi. "Maintenant tu parles", lâche-t-il alors à Gerard Piqué.


Le défenseur du Real faisait référence aux récentes critiques de son homologue barcelonais concernant l'arbitrage dont a bénéficié la formation merengue, notamment lors du quart de finale de Ligue des champions face au Bayern Munich. "Que Piqué se repasse le match contre le PSG et on verra s'il pense la même chose", avait répondu le Madrilène. Cette passe d'armes publique, intervenue moins d'une semaine avant le Clasico, laissait présager des retrouvailles bouillantes entre les deux hommes sur la pelouse de Santiago Bernabeu. Le public n'a pas été déçu.

Après la rencontre, chacun avait son interprétation sur leur échange au moment où Ramos a quitté le terrain prématurément. "Je suis sûr que quand il rentrera chez lui, il verra qu'il y avait bien rouge. C'était très clair, il arrive les deux pieds décollés, sans toucher le ballon. Il n'y a pas de discussion possible. Ce qu'il se passe, c'est qu'ils (les Madrilènes) sont habitués à des arbitrages très permissifs et quand ce n'est pas le cas, ils ont des réactions comme celle-ci", a réagi Gerard Piqué.

Sergio Ramos ne s'est pas fait prier pour répondre à son partenaire en sélection espagnole : "Ils ont une manière de comprendre le football et parlent toujours des arbitres. Peut-être que ça a fini par payer. Nous n'allons pas parler de l'arbitre, ce n'est pas notre genre. L'arbitrage permissif, c'est celui du match face au PSG. Piqué aime parler des arbitres. Je lui ai dit : avec autant de pression dans tes tweets, tu finis par arriver à tes fins.'" Entre Gerard Piqué et Sergio Ramos, les coups se distribuent bien au-delà des limites du rectangle vert.