Real Madrid : Zidane aurait pu battre tous les records

Voir le site Téléfoot

Zidane et CR7 après la finale de C1
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-07-17T13:19:48.224Z, mis à jour 2016-07-17T13:19:50.408Z

Le quotidien espagnol As s'est amusé à une projection : avec la moyenne de points engrangés en Liga sous ses ordres, Zidane aurait battu tous les records sur une saison complète.

En engrangeant 50 points et inscrivant 61 buts en 19 rencontres, Zinédine Zidane s'est fendu d'une moyenne impressionnante pour ses débuts sur le banc du Real Madrid.

Ligue des champions : Zidane, un destin en or


L'effet Zidane

C'est une sorte de nouveau record que Zidane pourrait s'approprier. Arrivée sur le banc du Real lors de la 19e journée de la Liga la saison dernière, alors que l'équipe stagnait à la troisième place et peinait à afficher un visage séduisant, le Français a su redonner un second souffle au vestiaire. Au diapason et en admiration devant l'ancien Ballon d'Or, les joueurs répondront présents immédiatement et les résultats en découlaient naturellement.

Record de Mourinho égalé

En l'espace de 19 journées à la tête du Real, Zidane cumulera 50 points répartis ainsi : 16 victoires, 2 matchs nuls et 1 défaite, les madrilènes inscrivant la bagatelle de 61 buts pour 16 encaissés. Avec cette moyenne, la formation madrilène aurait atteint la barre symbolique des 100 points, le même total que Mourinho lors de son passage en 2011/2012. 

11 succès consécutifs

Avec ces 50 points, la "Casa Blanca" aurait occupé la première place du classement devant Barcelone (46 points) et l'Atlético Madrid (44 points) et l'issue de la Liga aurait été tout autre. Le quotidien espagnol ne manque pas de faire remarquer deux autres faits d'arme majeur sont à l'actif de Zidane. Sa victoire, forcément, en finale de la Ligue des champions face à l'Atlético (1-1, 5 tab à 3). Une première couronnée de succès. Et la série d'invincibilité qui l'accompagna lors de ses onze premières rencontres sur le banc. Avant lui, seuls Pellegrini (2009-2010) et Ancelotti (2014-2015), avec douze succès, et Miguel Munoz (1960-1961), avec quinze, avaient fait mieux.