Dans l'actualité récente

Real Madrid : le Real gagne sans séduire

Voir le site Téléfoot

error
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-02-13T18:27:03.436Z, mis à jour 2016-02-14T13:47:58.409Z

Avec notamment un doublé de Ronaldo, le Real Madrid a fait l'essentiel pour vaincre Bilbao (4-2) et passer provisoirement deuxième de Liga. Le Barça et l'Atlético jouent ce dimanche.

Secoués par les Basques en première période, les Madrilènes ont su mettre le coup de collier nécessaire pour rester à distance respectable du leader au classement.

Zidane reste invaincu

Encore une fois le Real l'a emporté à domicile. Encore une fois le Real a fait sauter les compteurs avec quatre buts inscrits. Quatre buts qui font légèrement baisser une moyenne impressionnante de réalisations dans leur antre (20 buts en quatre matches) depuis la prise de fonction de Zinédine Zidane début janvier. Pourtant, l'impression laissée sur la pelouse de Santiago-Bernabeu par Ronaldo & Co fut tout autre notamment au terme d'une première demi-heure qui a vu les Basques de Bilbao se montrer largement à la hauteur de l'événement.

Ronaldo montre la voie

Ronaldo justement n'avait pas perdu de temps pour mettre les siens sur de bons rails en ouvrant la marque dès la 3e minute d'une belle frappe enroulée du droit. On pensait alors les Madrilènes partis pour une balade, comme lors de leurs dernières sorties. Mais les partenaires d’Aymeric Laporte ont profité d’une grosse mésentente entre Varane et Navas pour égaliser par l’intermédiaire d’Eraso (10e). Sur leur lancée, les Basques eurent même plusieurs occasions pour prendre l’avantage, notamment via une reprise d’Aduriz allant mourir sur la barre transversale (29e). Mais le Real a un avantage : son incroyable potentiel offensif qui lui permit, contre le cours du jeu, de s'offrir deux longueurs d'avance juste avant la pause (frappe du gauche en dehors de la surface de Rodriguez, 2-1, 37e; frappe du droit de Kroos dans la surface, 3-1, 45e+1).

Sale samedi pour Varane

La seconde période, équilibrée et moins échevelée, permettait au Real de conserver son avance sans trembler, même après l’expulsion de Raphaël Varane (83e), Ronaldo y allant de son doublé (87e) avant que Elustondo ne réduise la marque dans le temps additionnel. S'il y a une ombre au tableau, elle concerne donc le défenseur des Bleus, plus qu'impliqué sur l'égalisation basque, et contraint de laisser ses coéquipiers à dix après deux cartons jaunes très sévères.  Au classement, cette victoire fait du bien au Real (53 pts), qui prend provisoirement la 2e place à l’Atletico Madrid (51 pts), attendu dimanche à Getafe (17h15). La «Maison blanche» revient en outre à une petite longueur du FC Barcelone (1er, 54 pts, un match de moins), qui reçoit le Celta Vigo dimanche (19h30).