Real Madrid : bagarre entre Pepe et les joueurs de Levante ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2012-11-13T11:00:00.000Z, mis à jour 2012-11-13T11:07:27.000Z

Après le match Levante-Real Madrid de dimanche soir, une bagarre aurait éclaté entre joueurs dans les vestiaires. La presse espagnole indique que Pepe en serait l'un des principaux protagonistes.

La victoire du Real Madrid à Levante (1-2) dimanche est presque anecdotique au regard des conditions dans lesquelles ce match a été joué et les évènements qui l'ont marqué. Une bagarre entre Pepe et les joueurs de Levante aurait d'ailleurs éclaté après la rencontre.

Un match heurté
Disputé dans des conditions climatiques calamiteuses, le match Levante-Real Madrid a été extrêmement heurté. Cristiano Ronaldo y a d'ailleurs laissé une arcade sourcilière. Et la victoire de club Merengue grâce à un but dans les dernières minutes n'a fait qu'accroître la tension au retour des vestiaires. La presse espagnole rapporte même qu'une bagarre aurait éclaté entre les joueurs des deux équipes.

Pepe provocateur ?
Juanfran, joueur de Levante, a clairement mis en cause le défenseur du Real Madrid. Il a ainsi déclaré à la radio Onde Cero : « J'ai vu rire Pepe devant nous. Il s'est mis à danser, à se moquer de nous. La police et la sécurité du stade ont dû nous séparer, cela aurait pu très mal se terminer. » Le climat assez détestable qui régnait pendant la rencontre a donc apparemment continué dans les vestiaires. Des journalistes présents dans la salle de presse au moment de l'altercation affirment avoir entendu le bruit de celle-ci.

Les clubs démentent
Conscients que de tels faits pourraient amener à de lourdes sanctions s'ils étaient avérés, les deux clubs ont adopté la même position. Via des communiqués de presse, Levante et le Real Madrid ont tour à tour démenti une quelconque altercation entre joueurs. Aux instances dirigeantes de la Liga de décider à présent si elles doivent donner des suites à ces incidents présumés.

Pour l'instant, la seule véritable sanction concerne finalement la sélection portugaise. L'équipe sera en effet privée de Cristiano Ronaldo, forfait pour le match amical contre le Gabon.